Jordanie : première livraison de pétrole irakien depuis cinq ans
Rechercher

Jordanie : première livraison de pétrole irakien depuis cinq ans

Le pétrole irakien a été acheminé via le poste-frontière de Treibil - al-Karameh, qui était resté fermé trois ans à cause des attaques de l'EI, vaincu fin 2017 en Irak

Barils de pétrole. Illustration (Crédit : wikipédia)
Barils de pétrole. Illustration (Crédit : wikipédia)

La Jordanie a reçu mercredi une première livraison de pétrole irakien, dont l’acheminement avait été interrompu après que le groupe Etat islamique (EI) eut conquis de larges territoires de l’Irak en 2014, a annoncé la ministre jordanienne de l’Energie.

Les deux pays avaient conclu en février dernier un accord d’entente en vertu duquel l’Irak fournirait chaque jour 10 000 barils de pétrole par camion au royaume jordanien.

« Nous avons reçu ce jour la première livraison de pétrole irakien », s’est félicitée devant la presse la ministre jordanienne de l’Energie Hala Zawati, estimant que ces échanges allaient permettre un nouvel essor du transport terrestre entre les deux pays.

Le pétrole irakien a été acheminé via le poste-frontière de Treibil – al-Karameh côté jordanien – qui a été rouvert fin août 2017.

Cet unique point de passage entre les deux pays était resté fermé trois ans à cause des attaques de l’EI, vaincu fin 2017 en Irak.

Les livraisons irakiennes constituent 7 % des besoins du royaume jordanien, dépourvu de ressources naturelles.

Sous Saddam Hussein renversé lors de l’invasion américaine de l’Irak en 2003, la Jordanie, qui importait 98 % de ses besoins énergétiques, recevait du pétrole irakien à des prix préférentiels.

La ministre jordanienne a par ailleurs indiqué qu’un projet d’oléoduc devant relier Bassora, à la pointe sud de l’Irak, au port jordanien d’Aqaba et un autre sur la vente d’électricité jordanienne à l’Irak, étaient en cours de réalisation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...