Rechercher

Juifs spoliés sous la Shoah : la Lituanie compte élargir le fonds d’indemnisation

Une nouvelle enveloppe de 37 millions d'euros est proposée par la cheffe du gouvernement de Lituanie, dont la communauté juive a été décimée pendant la Shoah

À Kaunas, en Lituanie, plus de 50 Juifs ont été assassinés par des nationalistes lituaniens à la veille de la prise de contrôle de la ville par les Allemands, le 27 juin 1941 (Crédit : Domaine public)
À Kaunas, en Lituanie, plus de 50 Juifs ont été assassinés par des nationalistes lituaniens à la veille de la prise de contrôle de la ville par les Allemands, le 27 juin 1941 (Crédit : Domaine public)

La Première ministre lituanienne Ingrida Simonyte a présenté mardi un projet de loi visant à étendre un plan d’indemnisation pour les biens juifs volés par les nazis et les Soviétiques.

Une nouvelle enveloppe de 37 millions d’euros est proposée par la cheffe du gouvernement de Lituanie, dont la communauté juive a été décimée pendant la Shoah.

Un premier plan d’indemnisation avait été approuvé il y a dix ans. Il s’élevait également à 37 millions d’euros, mais contrairement au nouveau plan, il concernait des communautés et non des personnes privées.

Avec cette nouvelle initiative, ce pays membre de l’UE cherche à régler définitivement une question régulièrement soulevée par les organisations juives locales et à l’étranger.

« Je pense que c’est une question que la Lituanie doit enfin résoudre […]. Je voudrais soumettre ce projet de loi au Parlement », a déclaré Mme Simonyte aux journalistes.

Elle a reconnu que les 37 millions d’euros étaient une somme symbolique, étant donné la difficulté d’établir précisément la valeur des biens volés.

La Première ministre lituanienne Ingrida Šimonytė, le 1er mai 2019. (Crédit : Rokasdarulis / Wikimedia)

L’adoption de cette législation est « une sorte de test pour l’État » balte, a déclaré à la presse Faina Kukliansky, leader de la communauté juive lituanienne.

Selon ce projet de loi, les Juifs spoliés et leurs héritiers pourront réclamer une indemnisation à l’Etat. Les versements seront gérés par le fonds spécial qui administre déjà le premier plan. S’il est approuvé, les fonds seront distribués à partir de 2024.

Avant la Seconde Guerre mondiale, la Lituanie comptait 220 000 Juifs dont 95 % ont été tués par des nazis allemands et des collaborateurs locaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...