Rechercher

La campagne de vaccination contre la poliomyélite s’intensifie

Selon le ministère de la Santé, 9 cas ont été diagnostiqués dans la région de Jérusalem ; les enfants âgés de 7 à 17 ans seront éligibles après Pessah

Un enfant reçoit un vaccin oral contre la Polio à Neve Yaakov, Jérusalem, le 10 septembre 2013. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)
Un enfant reçoit un vaccin oral contre la Polio à Neve Yaakov, Jérusalem, le 10 septembre 2013. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministère de la Santé a déclaré jeudi qu’il étendra sa campagne exhortant les parents à s’assurer que leurs enfants sont à jour sur les vaccins contre la poliomyélite alors que le pays a recensé de nombreux cas et craint une éventuelle épidémie.

Le mois dernier, le premier cas de polio, en plus de 30 ans, a été confirmé à Jérusalem, suscitant de vives inquiétudes et une nouvelle campagne de vaccination.

Jusqu’à présent, neuf cas de polio ont été diagnostiqués dans la région de Jérusalem lors d’une récente épidémie, a indiqué le ministère.

Selon le ministère de la Santé, des tests effectués dans les égouts ont révélé des traces du virus à Bnei Brak, Beit Shemesh, Modiin Illit et Jérusalem.

Le ministère de la Santé a déclaré lundi avoir reçu 500 000 doses supplémentaires de vaccin contre la polio et qu’il allait étendre son programme d’inoculation afin d’enrayer une épidémie redoutée, indique le ministère de la Santé.

Le ministère de la Santé a déclaré mercredi dans un communiqué que sa campagne en cours s’étendrait désormais au-delà de Jérusalem et se déploierait dans tout le pays pour tous les enfants jusqu’à l’âge de 6 ans.

Après Pessah, a-t-il indiqué, la campagne s’étendra aux 7-17 ans.

Jusqu’à présent, près de 24 000 personnes ont été vaccinées depuis le lancement de la campagne, visant à garantir que les enfants ont reçu toutes les doses de vaccin au cas où ils n’auraient pas suivi le cycle complet requis pour la protection.

Comme une grande partie du monde, Israël administre des vaccins contre la polio – répartis en doses multiples – aux enfants dans le cadre de son schéma vaccinal standard. Certains enfants nés entre 2005 et 2013 n’ont pas reçu toutes les doses nécessaires, ce qui a suscité d’autant plus d’inquiétudes.

La polio se transmet principalement d’une personne à l’autre ou par l’eau contaminée. Le virus attaque le système nerveux et peut parfois paralyser les gens en seulement quelques heures. La maladie touche principalement les enfants de moins de 5 ans et a été largement éradiquée dans les pays développés.

La semaine dernière, l’épidémie centrée sur Jérusalem a conduit Israël à revenir sur la liste des « pays touchés par l’épidémie » de l’Organisation mondiale de la santé.

Des boîtes de vaccin contre la polio dans un entrepôt. (Crédit : Autorisation DHL via le ministère de la Santé)

Israël apparaît désormais, ainsi que 28 autres pays, sur la liste de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio de l’OMS des pays qui connaissent des épidémies, après avoir été déclaré exempt de poliomyélite en 1988, quand le virus avait été stoppé. Des pays tels que l’Afghanistan et le Pakistan sont eux considérés comme des pays endémiques.

Les experts ont mis en garde contre la perspective réelle d’une résurgence des cas de polio – en nombre gérable, mais suffisant pour laisser certains enfants avec des dommages à long terme.

Des traces du virus ont parfois été trouvées dans des échantillons d’eaux usées en Israël, y compris en 2013, mais n’ont entraîné aucun cas clinique depuis plusieurs décennies jusqu’à présent.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...