La campagne sur le tourisme intérieur annulée en raison du coût élevé des hôtels
Rechercher

La campagne sur le tourisme intérieur annulée en raison du coût élevé des hôtels

Le ministre du tourisme Yoel Razvozov déclare qu'il s'efforce de convaincre les hôtels de baisser leurs prix et de dresser une liste de ceux qui offrent des réductions

Vue de l'hôtel Herod's Palace à Eilat, le 11 octobre 2019. (Moshe Shai/FLASH90)
Vue de l'hôtel Herod's Palace à Eilat, le 11 octobre 2019. (Moshe Shai/FLASH90)

Le ministère du Tourisme a annulé sa campagne visant à encourager les vacances d’été en Israël en raison de la flambée des prix dans les hôtels du pays.

Le ministre du Tourisme Yoel Razvozov a décidé de retirer de l’antenne les publicités de la campagne, qui a été lancée avant son entrée en fonction début juin, en raison des coûts élevés des logements de vacances.

« Je ne vois pas de raison de poursuivre la campagne alors que les prix des vacances sont si élevés – il est dommage de gaspiller des fonds publics à ce sujet », a déclaré M. Razvozov. « Les vacances ne sont pas réservées aux riches. » Le ministre s’est engagé à « agir de toute urgence » afin de résoudre le problème.

Mardi, le ministère du tourisme a annoncé une initiative visant à demander à l’Association hôtelière israélienne (IHA) de dresser une liste des hôtels prêts à accorder des réductions aux clients potentiels. L’IHA devrait publier une liste de plus de 100 hôtels du pays offrant au moins 15 % de réduction, ainsi que d’autres offres.

Le ministère a déclaré que les prix en Israël étaient particulièrement élevés en raison de la crise de la COVID, qui a entraîné une grave pénurie de travailleurs, et des restrictions imposées aux touristes entrant en Israël. Un représentant du ministère du Tourisme a déclaré que les hôtels de la mer Morte et d’Eilat, deux des plus grandes destinations touristiques d’Israël, avaient refusé de participer à l’initiative, en partie parce que les hôtels sont déjà proches de la pleine occupation.

« Je suis heureux de faire le premier pas sur la voie de la réduction du coût des vacances en Israël, conformément à la politique récemment présentée par le Premier ministre Naftali Bennett, lors de ses entretiens avec moi », a déclaré Razvozov. « Je suis conscient des forces du marché libre et des véritables défis posés par cette période pour les hôteliers, mais les vacances en Israël ne peuvent pas être réservées aux riches… Ce n’est, bien sûr, qu’un début, et j’espère que de plus en plus d’hôtels rejoindront la liste. »

Le nouveau ministre du Tourisme Yoel Razvozov lors d’une cérémonie de passation de pouvoir, le 15 juin 2021. (Crédit : Moshe Hermon/Benovich Communications)

Le quotidien économique Marker a rapporté que les prix dans les hôtels de Tel Aviv en juillet et août pour deux nuits pour une famille de quatre personnes variaient de 3 300 à 5 300 NIS (850 à 1 400 €), tandis que les prix pour quatre jours à Eilat étaient d’environ 14 000 shekels (3 500 €).

Mais un article de Ynet a rapporté que certaines des offres de réduction proposées par les hôtels censés figurer sur la liste du ministère du Tourisme n’étaient pas nouvelles, que d’autres allaient expirer rapidement, et que certains représentants des hôtels n’étaient pas au courant de ces offres spéciales.

Lors d’une conférence de presse à l’aéroport Ben Gurion la semaine dernière, M. Bennett a demandé aux Israéliens d’éviter les voyages inutiles à l’étranger cet été.

« À ce stade, je voudrais demander : Que quiconque n’a pas besoin d’aller à l’étranger, n’y aille pas », a déclaré Bennett. « Si c’est essentiel, c’est bon, mais si ce n’est pas nécessaire – voyagez en Israël. Nous avons un beau pays. Nous allons renforcer le tourisme intérieur. D’ici, je lance un appel aux responsables du tourisme intérieur : Soyez accueillants, et faites en sorte que les prix soient les mêmes pour tous. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...