La communauté juive américaine de plus en plus cible d’attaques
Rechercher

La communauté juive américaine de plus en plus cible d’attaques

La communauté juive américaine, forte de plus de 5 millions de personnes, s'est longtemps sentie en sécurité mais est de plus en plus fréquemment visée par les agressions

Un mémorial pour les victimes de la tuerie de la Synagogue Arbre de vie à Pittsburgh. (Hane Grace Yagel via JTA)
Un mémorial pour les victimes de la tuerie de la Synagogue Arbre de vie à Pittsburgh. (Hane Grace Yagel via JTA)

La fusillade dans une épicerie casher du New Jersey, dont le procureur a indiqué jeudi qu’elle avait été motivée par l’antisémitisme, est la dernière attaque en date visant la communauté juive aux Etats-Unis, un peu plus d’un an après celle contre une synagogue de Pennsylvanie qui avait fait 11 morts.

Cette communauté, forte de plus de 5 millions de personnes, selon certaines estimations, et qui s’est longtemps sentie en sécurité aux Etats-Unis, est la cible de plus en plus fréquente de harcèlement et d’agressions, verbales et physiques.

Dans un rapport publié en avril, l’Anti-Defamation League, organisation de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, avait décompté 1 879 incidents à caractère antisémite en 2018, frôlant le record de 1 986 de 2017, et incluant 39 agressions physiques, le double de l’année précédente.

Voici les évènements les plus graves survenus récemment aux Etats-Unis :

10 décembre 2019 : Deux tireurs – un homme de 47 ans et une femme de 50 ans – ont d’abord tué un policier qui s’approchait de leur camionnette volée, garée près d’un cimetière de Jersey City, une des grandes villes de la banlieue new-yorkaise.

Ils se sont ensuite rendus dans une épicerie casher, non loin de là, où ils ont abattu en quelques minutes trois personnes, selon le procureur du New Jersey. Une quatrième personne a réussi à s’échapper in extremis du magasin.

4 novembre 2019 : Les autorités disent avoir déjoué les plans d’un suprémaciste blanc de 27 ans, qui prévoyait d’attaquer une synagogue de la ville de Pueblo, dans le Colorado.

Richard Holzer, qui s’était rendu plusieurs fois dans la synagogue et avait cherché à se procurer des explosifs, a été arrêté et risque jusqu’à 20 ans de prison.

27 avril 2019 : Un homme de 19 ans se revendiquant comme antisémite et islamophobe, a tué une femme et fait trois blessés, dont un rabbin, en attaquant à l’arme automatique une synagogue près de San Diego, en Californie, au dernier jour des festivités de la Pâque juive.

Une veillée devant la synagogue Tree of Life de Pittsburgh en hommage aux victimes de la fusillade de Poway à San Diego en Californie le 27 avril 2019. (Crédit : AP Photo/Gene J. Puskar)

Le tireur, John Earnest, qui avait revendiqué dans un texte la suprématie de la « race blanche » et était déjà poursuivi pour avoir mis le feu à une mosquée un mois plus tôt, a été inculpé de 109 chefs d’accusation fédéraux. Il risque la peine de mort ou la perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle.

27 octobre 2018 : Un camionneur de 46 ans a fait irruption dans la synagogue « Tree of Life » de Pittsburgh, en Pennsylvanie, armé de trois pistolets et d’un fusil d’assaut semi-automatique, tuant onze personnes en pleine cérémonie du chabbat. C’est l’attaque la plus sanglante commise contre des juifs aux Etats-Unis.

Les victimes de la fusillade de la synagogue de Pittsburgh, le 27 octobre 2018.(Facebook/Google Maps/JTA Collage)

Si la date de son procès n’a pas été fixée, le procureur fédéral de Pittsburgh a déjà indiqué qu’il demanderait la peine capitale pour Robert Bowers, citant son « absence de remords » et « sa haine et son mépris » pour les juifs. Il fait face à 63 chefs d’accusation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...