Rechercher

La gouverneure de New York rejette les militants anti-Israël

La gouverneure Kathy Hochul appelle à stimuler le commerce et la technologie avec l'État juif, et promet de soutenir et de protéger les communautés juives de New York

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

La gouverneure de New York, Kathy Hochul, s'exprime lors d'un événement à New York, le 10 novembre 2021. (Crédit : AP Photo/Mary Altaffer)
La gouverneure de New York, Kathy Hochul, s'exprime lors d'un événement à New York, le 10 novembre 2021. (Crédit : AP Photo/Mary Altaffer)

Dans son premier discours public devant la communauté juive de l’État, la gouverneure de New York, Kathy Hochul, a déclaré mercredi qu’elle s’opposait aux mesures prises par les membres de son parti contre Israël.

« En tant que membre du Congrès il y a dix ans, j’ai soutenu fermement Israël lorsqu’il était attaqué, et plus récemment encore, en tant que Démocrate, je rejette les personnes de mon parti qui en font un problème et remettent en question notre engagement envers Israël », a déclaré Mme Hochul lors d’une réunion virtuelle du Conseil des relations de la communauté juive de New York.

Elle a appelé à stimuler les liens commerciaux et technologiques entre New York et Israël, notamment dans le domaine des soins de santé, et a déclaré qu’elle prévoyait de diriger une mission commerciale en Israël.

Mme Hochul a déclaré qu’elle avait prévu un voyage familial en Israël pour les vacances de Thanksgiving à la fin du mois, mais qu’elle avait reporté cette visite lorsqu’elle est devenue gouverneure.

Elle a promis de soutenir et de sécuriser la communauté juive de New York lors de son discours de mercredi, dans un contexte de montée de l’antisémitisme.

« Pendant si longtemps, cette communauté a été attaquée. Nous parlons de l’augmentation des crimes haineux contre des personnes qui ne devraient jamais avoir cette peur dans leur cœur », a-t-elle déclaré.

« Je suis consciente de ce qui se passe, très consciente, et je travaille très dur pour m’assurer que le gouvernement de l’État dispose des ressources nécessaires pour financer les programmes de sécurité », a-t-elle ajouté.

Mme Hochul a mentionné l’anniversaire du pogrom allemand de la Nuit de cristal de 1938 cette semaine, et a raconté une récente visite à une école religieuse juive, où un garçon lui a fait part de sa crainte de porter une kippa, ou calotte juive, en public.

« Je lui ai dit : ‘Jeune homme, vous portez cela fièrement. C’est un signe de la force et de la résilience qui font partie de votre ADN' », a-t-elle déclaré. « Vous vous êtes toujours défendus, le peuple juif a toujours dû se défendre mais cela le rend plus fort. »

Elle a appelé à davantage de vaccinations pendant son discours, demandant aux « communautés de foi » et aux « voix de confiance » de se prononcer en faveur des vaccins, sans pointer du doigt les leaders juifs.

Mme Hochul est devenue la première femme gouverneure de l’État de New York en août, lorsque Andrew Cuomo a préféré démissionner plutôt que d’affronter une bataille de destitution après qu’un rapport a conclu qu’il avait harcelé sexuellement 11 femmes.

Les membres progressistes du Parti démocrate, dont Alexandria-Ocasio Cortez, membre du Congrès de New York, se sont opposés ou ont remis en question certains soutiens américains à Israël, notamment le financement américain du système de défense antimissile du Dôme de Fer. Toutefois, le Congrès soutient toujours massivement l’aide à l’État juif.

Les Juifs sont le groupe religieux le plus visé par les crimes haineux à New York, où réside la majeure partie de la population juive de l’État. Le mois dernier, la police de New York avait déjà signalé 371 incidents liés à la haine dans la ville de New York, dans les communautés juive, asiatique, noire et LGBTQ.

Le rapport 2020 du Federal Bureau of Investigation sur les statistiques des crimes de haine a montré que l’ensemble des crimes de haine était en augmentation et que les crimes de haine antisémites représentaient 57 % de tous les crimes à caractère religieux. Le tableau de bord des crimes haineux de la police de New York a indiqué que près de 35 % des crimes haineux commis cette année étaient antisémites, soit la proportion la plus élevée, tous groupes confondus. Les crimes haineux antisémites dans la ville de New York ont augmenté de 50 % par rapport à la même période en 2020.

Plus tôt ce mois-ci, Hochul a signé une loi interdisant la vente ou l’affichage de symboles de haine sur les propriétés publiques et les équipements financés par les contribuables. Le mois dernier, s’exprimant dans un musée juif de New York, elle a annoncé 25 millions de dollars de subventions pour renforcer la sécurité des organisations à but non lucratif menacées par les crimes de haine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...