La Haute Cour avalise l’extradition d’un Israélien recherché pour fraude
Rechercher

La Haute Cour avalise l’extradition d’un Israélien recherché pour fraude

Aryeh Greenes, Américano-Israélien, devra répondre aux États-Unis de fausses déclarations dans ses demandes de prêt

Aryeh Greenes (g) et Aviv Mizrahi. (Crédit : FBI)
Aryeh Greenes (g) et Aviv Mizrahi. (Crédit : FBI)

JTA – Un homme ayant les citoyennetés israélienne et américaine va pouvoir être extradé vers les États-Unis pour faire face à des accusations en relation avec une fraude bancaire de 33 millions de dollars, a décidé jeudi la Cour suprême israélienne.

Aryeh Greenes s’est enfui en Israël il y a près de dix ans après avoir été accusé par le tribunal de district américain de Los Angeles de fraude bancaire et de fausses déclarations dans des demandes de prêt entre 2004 et 2008, selon le FBI, qui identifie celui-ci comme un rabbin.

Aviv Mizrahi, qui se fait également appeler Aviv Shoham Schwartz, est également accusé de fraude et s’est installé en Israël plusieurs années avant Aryeh Greenes, selon le FBI.

Selon le FBI, M. Greenes était le directeur financier de plusieurs entreprises de commerce électronique en gros d’Aviv Mizrahi, et celles-ci auraient utilisé de faux dossiers financiers pour obtenir des crédits auprès de plusieurs banques.

S’il est reconnu coupable l’homme d’une soixantaine d’années risque une peine de prison qui le placerait derrière les barreaux pour le restant de sa vie. Aviv Mizrahi, quant à lui, est proche de la soixantaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...