La Knesset lève ses restrictions et accueille à nouveau des visiteurs
Rechercher

La Knesset lève ses restrictions et accueille à nouveau des visiteurs

Les journalistes sont à nouveau autorisés à entrer et tous les sièges de la salle principale pourront être utilisés - pour la première fois en 14 mois

La salle plénière pendant la cérémonie de prestation de serment de la 24e Knesset, au parlement israélien à Jérusalem, le 6 avril 2021. (Crédit : Alex Kolomoisky/POOL)
La salle plénière pendant la cérémonie de prestation de serment de la 24e Knesset, au parlement israélien à Jérusalem, le 6 avril 2021. (Crédit : Alex Kolomoisky/POOL)

Pour la première fois depuis quatorze mois, le Parlement israélien rouvrira presque entièrement ses portes, permettant à tous les sièges de la salle plénière d’être occupés et aux visiteurs d’entrer dans le complexe, a annoncé jeudi le président de la Knesset.

Au début de la pandémie de coronavirus, les activités de la Knesset ont été considérablement réduites, les députés ayant été priés de se conformer aux restrictions de rassemblement, notamment lors des confinements nationaux.

En mars 2020, lors de la cérémonie de prestation de serment de la 23e Knesset, 120 législateurs ont été intronisés par groupes de trois pour éviter la propagation du virus, et les chefs de parti ont prononcé leurs discours d’ouverture habituellement festifs devant une salle vide. Cette année, la prestation de serment pour la 24e Knesset a été un peu plus importante.

« Pendant la crise du coronavirus, la Knesset a atteint un résultat impressionnant puisque le cœur de l’activité parlementaire s’est poursuivi presque comme d’habitude », a déclaré jeudi le président de la Knesset, Yariv Levin.

« Je suis heureux que les députés retournent à leur place et que le public puisse revenir et visiter le Parlement », a déclaré Levin.

La levée des restrictions permettra la réouverture de la galerie des journalistes dans le plénum ainsi que la visite du complexe en général et des commissions parlementaires par des groupes organisés plus importants.

La galerie des journalistes située au-dessus de la salle principale avait été utilisée par les députés au cours de l’année écoulée afin de garantir le respect de la distanciation sociale entre les 120 législateurs.

Un travailleur désinfecte la Knesset le 15 mars 2020. (Crédit : Adine Wolman / Bureau du porte-parole de la Knesset)

Le nombre de patients atteints de la COVID-19 dans un état grave est passé en dessous de la barre des 100 cette semaine, ce qui est le niveau le plus bas depuis juillet. La campagne de vaccination d’Israël, inégalée dans le monde, continue de faire ses preuves.

Selon les chiffres du ministère de la Santé, 85 personnes étaient dans un état grave en date de vendredi, dont 54 sous respirateur.

Jeudi, 48 nouveaux cas de coronavirus ont été diagnostiqués dans le pays, ce qui porte à 838 850 le nombre total de cas depuis le début de la pandémie. Il y avait 1 089 cas actifs. Selon le ministère, 31 547 tests de dépistage du coronavirus ont été effectués jeudi, dont 0,2 % se sont révélés positifs. Le nombre de décès s’élève à 6 374.

Selon le ministère de la Santé, 5 065 020 personnes ont désormais reçu deux doses du vaccin, ce qui représente plus de 60 % de la population totale et plus de 80 % de la population éligible âgée de plus de 16 ans. Au total, 5 410 942 personnes ont reçu au moins une dose.

Le pays se prépare à commencer à vacciner les enfants âgés de 12 à 15 ans dès que la Food and Drug Administration américaine aura approuvé l’utilisation du vaccin pour les enfants de cette tranche d’âge, ce qui, selon un responsable fédéral américain, devrait être le cas pour le vaccin Pfizer d’ici la semaine prochaine.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...