Rechercher

La marine israélienne teste un intercepteur de missile de croisière depuis une corvette

Selon l'armée et le ministère de la Défense, le système a démontré sa capacité à détruire toute sorte de cibles et à assurer une "supériorité navale"

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

La marine israélienne a mené avec succès des tests de missiles d’interception à longue portée contre un missile de croisière « avancé », ont annoncé mercredi les militaires et le ministère de la Défense.

Le missile LRAD, qui fait partie du système de défense Barak MX, a été développé par les Industries aérospatiales israéliennes et la division de recherche et développement du ministère de la Défense, connue sous l’acronyme hébreu MAFAT.

Lors du test effectué ce mois-ci, le missile a été lancé de la corvette INS Magen de classe Saar VI après après la détection d’une « cible qui ressemblait à un missile de croisière avancé » et il l’a détruite, selon une déclaration commune.

L’armée israélienne a déclaré que le missile avait les capacités de contrer une myriade de menaces aériennes, parmi elles, les avions, les drones, les missiles de croisière, les roquettes non guidées et les missiles sol-mer.

« Le système représente une étape importante dans les capacités de défense aérienne de la Marine, dans l’obtention de la supériorité navale et contribue à atteindre l’objectif de Tsahal de vaincre différentes menaces et scénarios depuis la mer et la côte », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Cette annonce intervient quelques semaines après les vives tensions entre Israël et le groupe terroriste libanais du Hezbollah, lequel avait menacé les installations gazières israéliennes.

Après plus d’un an de négociations sous l’égide des États-Unis, les gouvernements israélien et libanais ont signé le mois dernier le texte final de l’accord sur la frontière maritime.

Parallèlement, au début du mois, le Corps des gardiens de la révolution iranienne a été accusé d’avoir touché un pétrolier appartenant à Israël au large des côtes d’Oman avec un drone chargé d’explosifs.

Téhéran et Israël se livrent depuis des années à une guerre de l’ombre au Moyen-Orient élargi, où plusieurs attaques de drones ont visé des navires associés à Israël dans la région.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.