La Russie demande à la Syrie de rendre la dépouille d’un espion israélien (médias)
Rechercher

La Russie demande à la Syrie de rendre la dépouille d’un espion israélien (médias)

Les Syriens soutiennent qu’ils ne savent pas où est enterré Eli Cohen ; Netanyahu a demandé aux dirigeants russes d’intervenir

Eli Cohen, agent espion du Mossad, exécuté en Syrie en 1965. (Crédit: capture d'écran YouTube)
Eli Cohen, agent espion du Mossad, exécuté en Syrie en 1965. (Crédit: capture d'écran YouTube)

La Russie aurait demandé à la Syrie, au nom d’Israël, de restituer la dépouille d’Eli Cohen, l’agent du Mossad qui a été capturé et pendu pendant une opération dans le pays en 1965.

Le soutien des Russes à Bashar el-Assad dans la guerre civile et leur implication militaire directe depuis 2015, les placent en position favorable par rapport à Damas pour intercéder en faveur des israéliens, qui auraient sollicité les Russes à plusieurs reprises, selon un article paru dans Haaretz jeudi.

Mais les Syriens soutiennent, comme ils l’ont fait par le passé, qu’ils ne savent pas où est enterré Cohen, indique l’article.

L’agent du Mossad Eli Cohen avait été traduit en justice puis exécuté par le gouvernement syrien pour espionnage le 18 mai 1965, après qu’il a réussi à infiltrer le gouvernement syrien de Kamel Amin Thaabet durant 4 ans.

Les renseignements transmis à Israël durant cette période ont été d’une grande aide durant la guerre des Six jours, selon le Premier ministre de l’époque Levi Eshkol.

Un responsable israélien non identifié a déclaré au quotidien Haaretz que le président Reuven Rivlin et le Premier ministre Benjamin Netanyahu ont personnellement demandé au président Vladimir Poutine d’intercéder auprès des Syriens, et Netanyahu a réitéré cette demande au Premier ministre russe Dmitri Medvedev, durant son dernier voyage en Israël en novembre.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec le président russe Vladimir Poutine lors de leur rencontre à Moscou, le 9 mars 2017. (Crédit : Pavel Golovkin/Pool/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avec le président russe Vladimir Poutine lors de leur rencontre à Moscou, le 9 mars 2017. (Crédit : Pavel Golovkin/Pool/AFP)

« Les Syriens ont dit qu’ils avaient vérifié et cherché mais qu’ils ne savent pas où est enterré Cohen et qu’ils ne peuvent pas aider », a déclaré le responsable.

« Les Russes ont été très déçus de la réponse de la Syrie et ont manifesté leur insatisfaction. »

Monjer Motsley, un ancien chef de cabinet du défunt dirigeant syrien Hafez Assad, qui avait rencontré Cohen avant son exécution, a déclaré à la chaîne Al-Arabiya en 2008 que la dépouille de Cohen avait été déplacée 3 fois pour ne pas que les Israéliens la trouvent.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...