Rechercher

L’ancien ministre Asaf Zamir a pris ses fonctions de consul général à New York

Le diplomate s'engage à travailler avec des "populations diverses" aux États-Unis au service d'Israël

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Asaf Zamir s'exprime lors d'un événement à New York avec les Fédérations juives d'Amérique du Nord, le 27 septembre 2021. (Shahar Azran)
Asaf Zamir s'exprime lors d'un événement à New York avec les Fédérations juives d'Amérique du Nord, le 27 septembre 2021. (Shahar Azran)

L’ancien ministre du tourisme Asaf Zamir a officiellement commencé son mandat de consul général d’Israël à New York mercredi.

« Je viens avec de grandes attentes pour travailler ensemble et faire face à certains des énormes défis que l’État d’Israël a rencontrés dans le passé », a déclaré Zamir dans un communiqué.

« Je m’attends à le faire avec tout le monde et à servir tout le monde. C’est un grand honneur d’être à New York et de faire l’expérience de la vie dans la Grosse Pomme, tout en servant l’État d’Israël. »

Zamir, 41 ans, entre dans l’arène diplomatique après plus d’une décennie en politique. Pendant la majeure partie de cette période, il a occupé le poste de maire adjoint de Tel-Aviv. En 2019, il a fait son entrée dans la politique nationale, rejoignant le parti Kahol lavan de Benny Gantz et occupant brièvement le poste de ministre du Tourisme.

Il a démissionné du gouvernement en octobre 2020 pour protester contre la conduite du Premier ministre de l’époque, Benjamin Netanyahu. Ce gouvernement est tombé peu après et a été remplacé par l’actuelle coalition d’unité dirigée par le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid.

Lapid a nommé Zamir au poste de consul général, occupé par le consul intérimaire Israel Nitzan depuis plus d’un an. Avant Nitzan, le poste était occupé par l’ancien leader des habitants d’implantations Dani Dayan, qui a récemment été nommé président du musée de la Shoah Yad Vashem en Israël.

Zamir a vécu plusieurs années en Floride dans son enfance et parle couramment l’anglais. Il est marié à l’actrice Maya Wertheimer, qui devrait bientôt rejoindre Zamir à New York avec leur fille Asia. Il possédait auparavant la citoyenneté américaine, à laquelle il a renoncé lorsqu’il est entré en politique nationale, conformément à l’obligation pour tout nouveau membre de la Knesset.

Le leader de Kahol Lavan, Benny Gantz (à droite), avec Asaf Zamir, alors député, lors d’une conférence du parti à Ramat Gan, le 27 mars 2019. (Tomer Neuberg/Flash90)

« Il ne fait aucun doute que mon objectif est de maintenir Israël en tant que question bipartisane et de travailler avec les deux côtés de l’allée », a déclaré Zamir mercredi. « Nous y parviendrons non seulement en travaillant avec les politiciens locaux, mais en ayant des conversations significatives avec les diverses populations de notre région. »

Le diplomate a noté qu’il arrive à New York « de Tel Aviv-Yafo, l’une des villes les plus diversifiées d’Israël, et j’ai été nommé à ce poste par le gouvernement le plus diversifié de l’histoire d’Israël. Il est tout à fait naturel pour moi de travailler avec des communautés diverses. »

Lors de la nomination de Zamir en juin, Lapid a déclaré que l’ancien ministre « a les capacités professionnelles et interpersonnelles pour représenter l’État d’Israël avec honneur et fierté. »

Le mois dernier, Zamir a participé à des réunions – aux côtés de Bennett et de l’ambassadeur israélien aux États-Unis et à l’ONU Gilad Erdan – avec des membres de la communauté juive de New York.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...