Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

L’armée de l’air enchante le ciel israélien pour Yom HaAtsmaout

Les défilés aériens à travers le pays mettront en vedette plus de 100 avions ; Herzi Halevi : l'armée agit comme un dénominateur commun en représentant la force par l'unité

Des Israéliens en châles de prières regardent le défilé aérien de Yom HaAtsmaout, à Tel Aviv, le 26 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
Des Israéliens en châles de prières regardent le défilé aérien de Yom HaAtsmaout, à Tel Aviv, le 26 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Les Israéliens ont afflué les parcs, sur les plages, dans les sites naturels et les espaces ouverts pour des barbecues et d’autres festivités mercredi, à l’occasion de la célébration du 75e anniversaire de l’indépendance du pays.

Les premiers avions participant aux survols ont pris place dans le ciel mercredi matin : une formation d’hélicoptères de transport et d’attaque a survolé la capitale à basse altitude, tandis que d’autres avions se sont dirigés vers les villes du pays.

Plus tard, un chasseur furtif F-35 a survolé la Knesset en effectuant un looping et une brève démonstration de voltige avant de disparaître dans le bleu du ciel.

Les survols sont l’un des temps forts des célébrations annuelles et, cette année, plus de 100 avions y participeront, dont certains provenant de forces aériennes étrangères.

Au sol, les Israéliens se sont rendus en masse dans les parcs nationaux, sur les plages et dans les espaces ouverts pour les traditionnels barbecues et pique-niques. Le site web Ynet a rapporté qu’une série de parkings le long de la mer de Galilée avaient déjà fermé leurs portes tôt dans la matinée en raison de la surpopulation.

Par ailleurs, l’Autorité des parcs et de la nature a annoncé que les parcs nationaux de Gan Hashlosha (également connu sous le nom de Sakhne) et de Maayan Harod étaient saturés et a invité le public à ne pas essayer de s’y rendre.

Un garçon marche avec une planche de surf le long d’une plage lors d’un spectacle aérien à Tel Aviv le 26 avril 2023, alors qu’Israël célèbre Yom HaAtsmaout. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Dans le même temps, le KKL a demandé à la population de ne pas essayer d’atteindre la forêt de Hulda, qui était également bondée.

À Jérusalem était également organisé le Quiz biblique international annuel pour les jeunes.

À Jérusalem, le président Isaac Herzog a accueilli le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, et 120 soldats exceptionnels, un événement annuel qui se tient à la résidence présidentielle. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant étaient également présents.

Herzog s’est adressé aux pilotes par radio : « C’est le président qui parle ! Veuillez communiquer en mon nom à tous les hommes et femmes qui servent dans l’armée de l’air israélienne et dans Tsahal dans les airs, sur terre et en mer : Joyeux 75e anniversaire de l’indépendance de l’État d’Israël ! »

Le président israélien Isaac Herzog lors d’un événement pour les soldats exceptionnels pendant Yom HaAtsmaout, à la résidence présidentielle à Jérusalem le 26 avril 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Ces festivités interviennent à un moment où la société israélienne est profondément divisée au sujet du projet gouvernemental de réforme du système judiciaire, qui, selon les critiques, affaiblirait les fondements démocratiques du pays, mais qui, selon le gouvernement, permettrait de contrôler une Haute Cour surpuissante.

La cérémonie officielle d’ouverture des événements de Yom HaAtsmaout mardi soir, était porteuse d’un message d’unité, et dans son discours aux soldats, Halevi a poursuivi ce thème en évitant toute mention du contexte politique.

Le chef d’état-major de Tsahal Herzie Halevi prend la parole lors d’un événement pour les soldats exceptionnels pendant Yom HaAtsmaout, à la résidence présidentielle à Jérusalem le 26 avril 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Il a déclaré aux participants que « l’armée israélienne est le plus grand dénominateur commun des citoyens israéliens : tous ceux qui y servent aiment leur peuple, leur pays et leur patrie », tout en citant deux figures clés de la fondation de l’État : son premier président David Ben Gurion et le leader sioniste révisionniste Zeev Jabotinsky.

« Jabotinsky et Ben Gurion étaient des rivaux idéologiques acharnés », a déclaré Halevi. « Ils étaient d’accord sur un point : une force de protection juive sur la Terre d’Israël est une condition nécessaire à l’existence d’un État, et c’est pourquoi je me suis permis de les associer dans un même discours. Notre force réside dans notre unité, et si nous savons trouver le dénominateur commun dans les différences, nous pouvons nous concentrer sur une seule tâche : exceller ».

« À l’occasion de notre 75e anniversaire, certains se demandent si Israël dépassera le nombre d’années des anciens royaumes israélites, a déclaré Halevi. « Certains de nos ennemis ont également adopté cette question. Je vous regarde, chers citoyens exceptionnels, et je sais que vous êtes la réponse. Votre esprit, votre qualité et votre volonté vaincront toute menace venant de l’Iran lointain, de ses expéditions le long des frontières nord et sud, ou du terrorisme palestinien qui opère en notre sein. »

De droite à gauche : le chef d’état-major de Tsahal Herzi Halevi, le ministre de la Défense Yoav Gallant, le président Isaac Herzog et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, lors d’un événement pour les soldats exceptionnels pendant Yom HaAtsmaout, à la résidence présidentielle à Jérusalem le 26 avril 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Des manifestations contre la réforme judiciaire ont eu lieu mardi soir et, mercredi, un groupe d’activistes de l’industrie des hautes technologies s’est rendu au domicile du ministre de l’Economie, Nir Barkat, à Jérusalem, muni d’une copie en grand format de la déclaration d’indépendance d’Israël, qu’ils ont exigé qu’il signe. Deux personnes ont été arrêtées. Barkat, ancien maire de Jérusalem, était auparavant un entrepreneur prospère dans le domaine de la haute technologie.

Les parades de l’armée de l’air comprenaient des avions de chasse F-15, F-16 et F-35, des avions d’entraînement Lavi, des avions-cargos C-130, un avion de ravitaillement Boeing, des hélicoptères Black Hawk, Sea Stallion, Panther et Apache, ainsi que des drones Heron d’Israel Aerospace Industries. L’IAF avait publié le calendrier des passages des avions au-dessus des principales zones de population.

Cette année, plusieurs pilotes étrangers ont rejoint le survol, dont un chasseur F-16 des États-Unis et des Eurofighter Typhoon d’Allemagne, du Royaume-Uni et d’Italie, « en signe de partenariat entre les pays et de la relation unique que l’État d’Israël entretient avec eux », a déclaré l’armée israélienne avant les célébrations.

Les démonstrations de l’armée de l’air incluaient un spectacle de voltige – avec des avions de chasse simulant duel aérien – et une parade.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.