L’auteur de l’attaque au couteau d’Afula mis en examen pour tentative d’homicide
Rechercher

L’auteur de l’attaque au couteau d’Afula mis en examen pour tentative d’homicide

Les procureurs affirment que Nour al-Din Shinawi, accusé d'avoir poignardé et grièvement blessé Shuva Malka 18 ans, a commis un acte de terrorisme

Shuva Malka, victime de l'attaque au couteau d'Afula, remercie le peuple juif pour ses prières, depuis son lit d'hôpital au centre médical HaEmek, le 17 juin 2018. (Crédit : Capture d'écran Ynet)
Shuva Malka, victime de l'attaque au couteau d'Afula, remercie le peuple juif pour ses prières, depuis son lit d'hôpital au centre médical HaEmek, le 17 juin 2018. (Crédit : Capture d'écran Ynet)

Les procureurs d’Etat ont mis en examen jeudi un jeune palestinien de 20 ans, pour tentative d’homicide d’une adolescente d’Afula, affirmant que l’attaque au couteau du 11 juin était un acte terroriste.

Shuva Malka, une jeune fille de 18 ans, de la ville septentrionale de Migdal HaEmek, alors qu’elle se rendait à une épreuve de baccalauréat. Elle a été poignardée peu avant midi à un arrêt de bus. Elle est parvenue à se rendre dans un café, où elle s’est écroulée et a été évacuée vers l’hôpital dans un état critique. Son état s’est considérablement amélioré depuis.

Le suspect, Nour al-Din Shinawi, a été arrêté peu après, au terme d’une courte chasse à l’homme.

Le Palestinien, originaire de la ville de Jénine en Cisjordanie, était entré en Israël sans permis, a indiqué la police. Il travaillait dans le bâtiment dans la ville de Nazareth Illit et dans les communautés voisines, et qu’il a décidé de commettre une attaque au couteau contre un juif religieux ou un soldats. Il s’est donc procuré deux couteaux, ont indiqué les procureurs.

Le suspect de l’attaque au couteau d’Afula, Nour al-Din Shinawi (Autorisation)

Shinawi a déclaré aux enquêteurs que Malka, à l’apparence vestimentaire religieuse, lui avait donné l’impression d’être « résidente des implantations », et il a donc décidé de l’attaquer. Il est arrivé par derrière et lui a asséné 9 coups de couteaux dans le torse. Pensant l’avoir tuée, il a pris la fuite.

Les procureurs ont déclaré que quand Shinawi a réalisé qu’il était poursuivi par la police, il a décidé de poignarder et de tuer un policier. Cependant, quand il s’est retourné vers la police en dégainant son couteau, il a reçu une balle dans la jambe et a été arrêté.

La police a ajouté que Shinawi leur a dit ressentir une haine contre les Juifs après que deux de ses amis ont été tués à un checkpoint de Naplouse après avoir tenté de poignarder des soldats en 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...