Rechercher

L’Autorité de la population accepte de reconnaître les « mariages par Zoom » d’Utah

Ces mariages en ligne permettent aux Israéliens qui ne veulent ou ne peuvent pas se marier par l'intermédiaire du rabbinat d'être légalement mariés en Israël

Illustration : L'union de Sapir et Gili Zeelon par Zoom avec un officiant de mariage dans l'Utah, en janvier 2021. (Crédit : Sapir Zeelon)
Illustration : L'union de Sapir et Gili Zeelon par Zoom avec un officiant de mariage dans l'Utah, en janvier 2021. (Crédit : Sapir Zeelon)

L’Autorité de la population et de l’immigration a accepté jeudi de commencer à reconnaître les mariages de centaines de couples qui se sont mariés en ligne sous l’autorité de l’État américain de l’Utah, après avoir initialement refusé de le faire malgré un ordre explicite de la Haute Cour de justice.

Le mois dernier, la Haute Cour a ordonné au ministère de l’Intérieur de commencer à reconnaître ces mariages, malgré un appel en cours déposé par le gouvernement contre la légitimité des mariages, qui se déroulent via un logiciel de vidéoconférence, le couple se trouvant en Israël et l’officiant en Utah.

En raison d’un changement de réglementation en 2020 dans l’Utah, ces mariages en ligne sont considérés comme valides, donnant aux Israéliens qui ne veulent ou ne peuvent pas se marier par l’intermédiaire du rabbinat la possibilité de se marier légalement en Israël.

Quelque 600 Israéliens se sont mariés de cette manière au cours des trois dernières années.

Le ministère israélien de l’Intérieur s’est battu à deux reprises contre ces mariages devant les tribunaux, affirmant qu’ils étaient en fait célébrés en Israël – et non en Utah – et qu’ils n’étaient donc pas légitimes, mais il a perdu les deux fois.

Le mois dernier, le bureau du procureur général a fait appel de ces jugements devant la Haute Cour de justice pour des motifs similaires. Entre-temps, la Haute Cour a décidé que les ordonnances des tribunaux inférieurs étaient maintenues et que toutes les personnes mariées en Utah devaient être enregistrées en tant que telles par l’Autorité chargée de la population, étant entendu que ces décisions pourraient être annulées à l’avenir si la Cour acceptait l’appel de l’État.

Bien que l’Autorité de la population ait rapidement approuvé les mariages des couples qui faisaient partie du procès initial demandant la reconnaissance, elle a refusé de le faire pour les autres couples mariés par l’intermédiaire de l’État de l’Utah, et ce alors que la Haute Cour avait explicitement décidé que tous les mariages devaient être reconnus et pas seulement ceux directement concernés par l’affaire. En réponse, l’organisation de défense de la liberté religieuse Hiddush a envoyé une lettre à l’Autorité de la population, l’accusant de violer les ordres de la Cour.

« À la lumière de la lettre de Hiddush, un certain nombre de couples nous ont informés aujourd’hui que l’Autorité de la population avait décidé d’enregistrer tous les couples mariés par le biais des ‘mariages en Utah’, y compris ceux qui ne sont pas impliqués dans le procès. Lors d’un appel téléphonique de clarification avec le bureau de l’Autorité de la population, il a été confirmé que l’interdiction avait été levée et que leurs bureaux avaient reçu l’ordre de commencer l’enregistrement », a indiqué l’organisation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.