Le chef du Hamas prêt à négocier un accord avec Israël sur les prisonniers
Rechercher

Le chef du Hamas prêt à négocier un accord avec Israël sur les prisonniers

Alors qu'Israël rend hommage aux soldats tombés pendant leur service, Ismaïl Haniyeh dit vouloir entamer des négociations similaires à l'accord Shalit

Ismael Haniyeh. (Crédit : Abd Rahim Khatib/Flash90)
Ismael Haniyeh. (Crédit : Abd Rahim Khatib/Flash90)

Le chef du groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas a déclaré mardi soir être prêt à négocier avec Israël sur la restitution des corps de deux soldats israéliens et la libération de deux israéliens détenus à Gaza.

« Nous sommes prêts à entamer des négociations afin de parvenir à un accord avec l’aide d’un médiateur », a affirmé Ismaïl Haniyeh dans un discours à l’occasion de la journée des prisonniers.

Le mouvement islamiste, au pouvoir dans la bande de Gaza, avait déjà suggéré sa volonté de négocier un accord similaire à celui signé en 2011 quand le soldat israélien Gilad Shalit avait été libéré après 5 ans de captivité en échange de plus de 1 000 prisonniers palestiniens.

Les dépouilles de deux soldats israéliens, Oron Shaul et Hadar Goldin, tués durant la guerre de 2014 à Gaza sont aux mains du Hamas. Par ailleurs, deux civils israéliens, tous deux déclarés mentalement instables sont présumés vivants et sous le contrôle du Hamas à Gaza.

Il s’agit d’Avera Mengistu, un juif d’origine éthiopienne et de Hisham Al-Sayed, un bédouin musulman.

Oron Shaul, Hadar Goldin et Avraham Mengistu. (Crédit : Flash 90/Times of Israel)

Environ 6 500 Palestiniens sont détenus dans les prisons israéliennes selon le Club des prisonniers palestiniens.

Israël marque le Jour du souvenir en mémoire des soldats morts durant leur service.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est engagé mardi soir « à ramener à la maison nos fils » Hadar Goldin, Oren Shaul et Avera Mengistu dans un discours prononcé lors de la cérémonie d’ouverture des commémorations à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...