Le court-métrage israélien « The men behind the wall » récompensé à la Berlinale
Rechercher

Le court-métrage israélien « The men behind the wall » récompensé à la Berlinale

Ines Moldavsky retrace le voyage fantasmago-politique d'une femme derrière le mur de séparation entre Israël et les Territoires palestiniens

Extrait du film israélien récipiendaire de l'Ours d'or du meilleur court-métrage lors de la Berlinale 2018, "The men behind the wall" (Crédit: capture d'écran Berlinale.de)
Extrait du film israélien récipiendaire de l'Ours d'or du meilleur court-métrage lors de la Berlinale 2018, "The men behind the wall" (Crédit: capture d'écran Berlinale.de)

La 68e édition du festival de cinéma de Berlin s’est clôturé samedi 24 février au soir. La récompense la plus importante, l’Ours d’or du meilleur film, a été remise au film roumain « Touch me not » d’Adele Pintilie, un film en forme de recherche personnelle sur l’intimité.

Au palmarès figure également une oeuvre israélienne, qui a obtenu l’Ours d’or du meilleur court-métrage : « The Men Behind the Wall« , d’Ines Moldavsky.

L’académie artistique Betzalel présente ainsi ce court-métrage : « Dans le film ‘Les hommes derrière la clôture’, l’artiste entreprend un voyage d’aventure en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza vers des hommes qu’elle a connus sur des sites de rencontres (comme OK Cupid ou Tinder) ».

« C’est le voyage fétichiste d’une femme, d’un marin, d’un artiste, d’une nymphomane dans les territoires occupés, poursuit le site. Sur le chemin qui zigzague entre le monde virtuel et la réalité créative, il cherche à élargir les frontières et à saper la pertinence des murs de béton dans l’ère post-Internet ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...