Le cycle du Mémorial de Paris pour la Journée dédiée aux victimes de la Shoah
Rechercher

Le cycle du Mémorial de Paris pour la Journée dédiée aux victimes de la Shoah

Dimanche 27 janvier, le Mémorial de la Shoah de Paris propose un cycle de conférence et de rencontres à l'occasion de la journée mémorielle

Le Mémorial de la Shoah, à Paris. (Crédit ; CC BY-SA 1.0)
Le Mémorial de la Shoah, à Paris. (Crédit ; CC BY-SA 1.0)

A l’occasion de la Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah, le Mémorial de la Shoah à Paris propose un cycle de rencontres et de conférences sur le sujet.

A partir de 15 h au mémorial de Drancy, des lycéens devenus « ambassadeurs de la mémoire » deviendront, comme chaque année depuis 2015, les guides de la visite de l’ancien camp de transit.

Le documentaire « Miel noir, la vie et l’œuvre d’Abraham Sutzkever » d’Uri Barbash sera projeté en avant-première à l’auditorium E.J. Safra du Mémorial de la Shoah.

« Après un début de vie littéraire à Vilnius, Sutzkever (1913-2010) est enfermé dans le ghetto où il participe à la ‘Brigade des papiers’, avant de rejoindre les Partisans, raconte le site du Mémorial. L’influence des écrivains moscovites comme Ilya Ehrenbourg et Boris Pasternak auprès de Staline permet de sauver le poète. Sutzkever témoigne au procès de Nuremberg et s’installe en Israël, où, jusqu’à la fin de sa vie, il ne cesse d’écrire en yiddish ».

Un autre documentaire sera projeté à la Maison de l’Unesco : Who will write our history de Roberta Grossman, tiré du livre éponyme de Samuel D. Kassow « retrace l’histoire du groupe clandestin Oyneg Shabes, formé par Emmanuel Ringelblum, qui, dans les conditions les plus extrêmes, est parvenu à réunir une collection inestimable d’archives sur le Ghetto de Varsovie et la destruction des Juifs de Pologne », détaille le Mémorial.

Des gardes républicains français transportent les cercueils d’Antoine et Simone Veil, à leur arrivée rue Soufflot, pour leur panthéonisation, le 1er juillet 2018. (Crédit : AFP / POOL / LUDOVIC MARIN)

Plusieurs hommages seront rendus à Simone Veil, disparue il y a plus d’un an. Le documentaire de David Teboul « Simone Veil, une histoire française », dans lequel elle s’entretient avec Marceline Loridan-Ivens et évoque les souvenirs de sa déportation, sera projeté à 16 h 30 au Mémorial.

Plus tôt dans l’après-midi, Annick Cojean, Alain Genestar, Dominique Missika et Pascal Bresson, qui ont chacun écrit une oeuvre en rapport Simone Veil, viendront témoigner et lui rendre hommage.

« En 2002, rappelle le Mémorial de la Shoah, les ministres européens de l’Éducation ont adopté, à l’initiative du Conseil de l’Europe, la déclaration instituant la ‘Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité’ dans les établissements scolaires des États membres. La France et l’ONU ont retenu la date du 27 janvier, date de la découverte du camp d’Auschwitz par l’armée soviétique, pour instituer cette journée du souvenir ».

Le programme de l’ensemble des manifestations est disponible ici.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...