Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Le frère de Hallel et Yagel Yaniv fête sa bar-mitsva sur la tombe des ses frères

Tzur Yaniv est allé fêter sa majorité religieuse au cimetière du mont Herzl le jour de Yom HaZikaron ; sa sœur Rachel Yaniv a pris la parole lors de la cérémonie à la Knesset

Shalom et Tzur Yaniv, le père et le frère des frères tués Hallel et Yagel Yaniv, récitent la prière de deuil Kaddish le jour de Yom HaZikaron, au mur occidental, le 24 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)
Shalom et Tzur Yaniv, le père et le frère des frères tués Hallel et Yagel Yaniv, récitent la prière de deuil Kaddish le jour de Yom HaZikaron, au mur occidental, le 24 avril 2023. (Crédit : Erik Marmor/Flash90)

Tzur Yaniv, un jeune garçon dont les deux frères ont été tués dans une fusillade plus tôt cette année, a célébré sa bar mitzvah à côté de leurs tombes à Jérusalem pendant Yom HaZikaron, mardi.

Hallel Yaniv, 21 ans, et Yagel Yaniv, 19 ans, ont été abattus alors qu’ils traversaient en voiture la ville palestinienne de Huwara, en Cisjordanie, en février. Les frères ont laissé derrière eux leurs parents, Shalom et Esti, ainsi que leurs frères et sœur Rachel, Tzur et Kama.

Alors que la famille Yaniv célébrait son premier Yom HaZikaron en tant que famille endeuillée depuis l’assassinat des deux frères, sa douleur s’est mêlée à la joie de la célébration de la bar mitzvah du fils cadet.

La foule a chanté « Joyeux anniversaire » puis « Siman Tov Ou’Mazal Tov » à Tzur sur la tombe de Hallel et Yagel, alors que l’enfant de 13 ans – qui portait un T-shirt avec un dessin de ses deux frères tués – était entouré de ses parents et d’autres membres de sa famille.

Bien qu’aucun des deux frères n’était en service militaire actif dans l’armée lorsqu’ils ont été tués, la famille a demandé à ce qu’ils reposent côte à côte dans le cimetière militaire du mont Herzl.

Hallel venait d’achever son service militaire dans la marine et reprenait ses études en yeshiva dans le cadre d’un programme Hesder, tandis que Yagel espérait rejoindre une unité d’élite lorsqu’il a commencé son service militaire.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a adressé un message spécial à Tzur à l’occasion de cette étape compliquée.

« Nous sommes tous frères. Frères dans la douleur, frères dans le chagrin et aussi dans la joie », a tweeté Netanyahu. « Aujourd’hui, un jeune garçon de l’implantation de Har Bracha en Cisjordanie, Tzur Yaniv, le frère de Hallel et Yagel, a atteint l’âge de 13 ans – la bar mitzvah. »

« Comme toute famille endeuillée, Tzur porte en lui le souvenir de ses proches – ses frères aînés », a ajouté Netanyahu.

Lundi soir, alors que commençait Yom HaZikaron, Tzur et son père, Shalom, ont récité ensemble la prière du Kaddish lors de la cérémonie officielle au mur Occidental.

Les frères Hallel, à gauche, et Yagel Yaniv, tués lors d’une attaque terroriste dans la ville de Huwara, en Cisjordanie, le 26 février 2023. (Autorisation)

Lundi soir également, Rachel Yaniv, la jeune sœur de Hallel et Yagel, a pris la parole lors d’un rassemblement organisé à la Knesset à l’occasion de Yom HaZikaron.

« Je n’avais jamais imaginé qu’en ce jour de commémoration, je me tiendrais ici en tant que membre d’une famille endeuillée – faisant désormais partie d’une famille beaucoup plus grande dont les membres n’avaient jamais prévu d’en arriver là », a-t-elle déclaré en étouffant ses larmes.

Rachel a déclaré qu’elle espérait que la mémoire de ses frères pourrait aider la nation « à revenir et à s’unifier en tant que peuple – parce que lorsque nous sommes unis, ils ne peuvent pas nous battre… malgré le prix incompréhensible que nous avons payé, nous continuons à aimer – à aimer notre terre, à aimer l’État d’Israël et l’armée israélienne ».

Les commentaires de Rachel en ce Yom HaZikaron ont fait écho à ceux de ses parents le jour des funérailles de Hallel et Yagel.

« Les gens, nous sommes des frères », a déclaré Esti Yaniv en février. « Nous aimons le pays, nous aimons l’armée et nous voulons la sécurité », a-t-elle poursuivi. « L’armée appartient à tout le monde et nous ne devrions pas l’utiliser à des fins politiques. »

« Je demande que ce soit le dernier incident de ce genre. Que tous les enfants puissent se marier, avoir des enfants et construire des maisons », avait ajouté leur père Shalom.

A LIRE : « Je n’aurais jamais pu penser qu’il s’agirait de ma famille »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.