Rechercher

Le groupe français Alstom retenu pour la ligne de tramway Verte à Tel Aviv

Le géant français du ferroviaire est associé à deux entreprises israéliennes, Electra et Dan Transportation, dans ce nouveau projet

Le ministre des Transports, Israël Katz, (à gauche), et le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, inaugurent le nouveau tramway à Tel Aviv, le 13 septembre 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le ministre des Transports, Israël Katz, (à gauche), et le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, inaugurent le nouveau tramway à Tel Aviv, le 13 septembre 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le groupe français Alstom a remporté un appel d’offres pour la construction d’une ligne de tramway à Tel Aviv, a annoncé fin janvier NTA Metropolitan Mass Transit System Ltd., instance responsable de la planification et de la construction du tramway de Tel Aviv.

Le géant français du ferroviaire est associé à deux entreprises israéliennes, Electra et Dan Transportation, dans ce nouveau projet.

Ils construiront ensemble la ligne dite Verte – celle de la ligne Violette a été attribuée à un autre consortium, formé par le duo hispano-israélien CAF et Shafir.

China Railway Construction Corp, leader mondial du secteur, associé aux sociétés israéliennes Shikoun-Binoui et Egged et à la française Thales, avait aussi participé à l’appel d’offres remporté par Alstom-Electra-Dan. L’entreprise chinoise fait ainsi figure de grande perdante dans ce projet.

Washington aurait eu un rôle dans ce choix de partenaires. Alors même que le projet chino-israélien aurait coûté bien moins cher, il n’aurait pas été choisi en raison de pressions politiques exercées par les administrations américaines actuelle et précédente, qui voient d’un mauvais œil l’influence chinoise sans cesse grandissante, et qui évoquent un risque sécuritaire.

Miri Regev, alors ministre des Transports, assiste à une cérémonie d’inauguration du nouveau tramway dans la ville centrale israélienne de Petah Tikva, le 10 juin 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Depuis novembre 2020, un décret exécutif de l’administration Trump interdit tout individu ou société américaine d’investir dans des sociétés listées par le Département d’État américain comme ayant des liens avec l’armée chinoise – parmi lesquelles la China Railway Construction Corp. En 2019, la Banque mondiale avait sanctionné la société pour pratiques frauduleuses – notamment du « dumping », pratique qui consiste à vendre sur les marchés extérieurs à des prix inférieurs à ceux du marché national, ou même inférieurs au prix de revient.

L’une de ses filiales, la China Civil Engineering Construction Corp., a participé à plusieurs projets en Israël : le tunnel du Gilon en 2014, le tunnel du Carmel en 2010, et la ligne Rouge du tramway de Tel Aviv ces dernières années.

La ligne Verte que construiront Alstom et ses partenaires fera 39 km et comptera 63 arrêts, dont 4 souterrains. Elle reliera Rishon Lezion, Holon, le centre de Tel Aviv, l’université de Tel Aviv, et l’ouest d’Herzliya. Sa mise en service est prévue pour 2027.

Le projet a un budget de 4,8 milliards d’euros sur 25 ans (cinq ans de construction et vingt ans de maintenance). Tous les domaines de compétence d’Alstom seront mobilisés.

Illustration : construction du nouveau tramway de Tel Aviv, sur le boulevard de Jérusalem à Jaffa-Tel Aviv, le 25 février 2020. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

Après plus de six ans de travaux, le premier tramway à Tel Aviv et dans la région, la ligne Rouge, a effectué son premier essai complet en octobre dernier. La ligne, reliant Petah Tikva à Bat Yam, doit entrer en service cette année.

Alstom avait déjà participé à ce projet, fournissant le système de signalisation et de commande des trains sur cette première ligne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...