Le maire de Lod menace de dénoncer une conseillère arabe au Shin Bet
Rechercher

Le maire de Lod menace de dénoncer une conseillère arabe au Shin Bet

Fida Shehade, qui s'est dit être une fière Palestinienne, juge que la ville néglige la sécurité de ses résidents arabes

Le maire de Lod, Yair Revivo(Crédit : Yossi Zeliger/FLASH90)
Le maire de Lod, Yair Revivo(Crédit : Yossi Zeliger/FLASH90)

Les tensions violentes entre les habitants de Lod s’étant calmées après deux semaines de troubles, le maire de la ville du centre du pays a menacé dimanche de dénoncer une conseillère arabe israélienne au service de sécurité intérieure du Shin Bet, affirmant qu’elle incitait à une reprise de la violence.

Fida Shehade, représentante du Parti Local Indépendant Arabe Israélien al-Nahda, avait publié un message sur les médias sociaux pour se plaindre que des employés de la municipalité avaient enlevé une bâche accrochée autour de la propriété de son père pour la protéger des attaques, ajoutant que la ville négligeait la sécurité de ses résidents arabes.

Le maire Yair Revivo a répondu publiquement à Shehade, en écrivant : « Fida, arrête de faire de l’incitation. Nous en avons déjà assez. Nous essayons de calmer les choses et vous allumez un feu. »

Il a averti : « Si vous n’arrêtez pas, je soumettrais votre nom au Shin Bet », menaçant qu’une fois que vous y êtes marqué, votre vie entière est sous leur surveillance. Par conséquent, je vous suggère d’arrêter l’incitation à la haine, d’arrêter le discours violent, cela pourrait être dangereux. »

Des synagogues incendiées, des voitures et des magasins vandalisés dans la ville de Lod, dans le centre d’Israël, à la suite d’une nuit d’émeutes violentes perpétrées par des résidents arabes dans la ville, le 12 mai 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni / Flash90)

Ces dernières semaines ont vu l’escalade des tensions ethniques entre Juifs et Arabes à l’intérieur des villes israéliennes, parallèlement au conflit armé avec les groupes terroristes de Gaza.

Lod a subi les pires émeutes, avec deux personnes, un Arabe et un Juif, tuées dans des incidents distincts et des dizaines de blessés, dont beaucoup gravement.

La conseillère municipale Fida Shehada. (Crédit : Facebook)

Répondant à Revivo, Shehade a déclaré : « La maison de mes parents a été attaquée trois fois lors d’incidents impliquant des jets de pierres. En réponse, mon père a décidé d’ériger une bâche plus haute que les murs autour de la maison et a également fait rentrer les voitures (dans la propriété) car trois d’entre elles avaient déjà été endommagées lors des incidents. Le vendredi matin, l’employé municipal est arrivé avec l’ordres de démolir la bâche, alors j’ai écrit un post disant que la municipalité n’avait fourni aucun service à la société arabe pendant une semaine et ensuite ils sont venus me voir avec des ordres de démolition », a-t-elle dit.

Photos publiées par Fida Shehade, conseillère municipale de Lod, montrant une bâche accrochée autour de la propriété de ses parents et un ordre de démolition de la municipalité. (Capture d’écran : Facebook)

En réponse aux affirmations de Shehade, la municipalité de Lod a déclaré dans un communiqué que la famille de la conseillère avait « pris possession de l’espace public et l’avait clôturé sans permis », et qu’elle « essayait de provoquer un discours négatif. »

La déclaration indique également que Mme Shehade « a incité de nombreuses personnes, au cours des deux dernières semaines, à enflammer le discours nationaliste, tout en se présentant comme une « fière Palestinienne ».

La ville a indiqué avoir déposé des plaintes contre elle auprès de la police.

« Ces derniers jours, l’atmosphère dans la ville s’est calmée et le Maire Yair Revivo, et la plupart des dirigeants locaux, s’efforcent de promouvoir un dialogue tolérant et respectueux entre les habitants », ajoute le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...