Le ministère la Santé veut vacciner 7j/7 ; des rabbins refuseraient pour Shabbat
Rechercher

Le ministère la Santé veut vacciner 7j/7 ; des rabbins refuseraient pour Shabbat

Yuli Edelstein a déclaré que "le vaccin nous sauvera tous", invoquant l'obligation juive de sauver des vies ; le grand rabbin séfarade nie avoir été consulté

Une citoyenne israélienne se fait vacciner la COVID-19 au centre de vaccination Maccabi à Tel Aviv, le 22 décembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Une citoyenne israélienne se fait vacciner la COVID-19 au centre de vaccination Maccabi à Tel Aviv, le 22 décembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein a déclaré jeudi qu’il souhaitait augmenter le nombre de vaccins contre le coronavirus administrés quotidiennement, pour atteindre 100 000 inoculations par jour. Pour ce faire, il souhaite que des vaccinations puissent avoir lieu 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, y compris le jour du Shabbat.

Un communiqué du bureau d’Edelstein indique qu’il a donné ordre au directeur général du ministère d’œuvrer vers cet objectif.

« Le coronavirus nous met tous en danger, le vaccin nous sauvera tous », a dit Edelstein dans le communiqué.

Concernant la vaccination pendant Shabbat, Edelstein, qui est orthodoxe, a invoqué le principe de pikoua’h nefech, l’obligation, dans la loi juive de sauver une vie qui « surpasse la quasi-totalité des autres injonctions religieuses ».

Edelstein a également évoqué la nouvelle souche de coronavirus plus transmissible que les responsables de la santé craignent de voir se propager en Israël, déclarant qu’Israël était lancée « dans une course contre la montre » pour vacciner la population contre la COVID-19.

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein se fait vacciner contre le coronavirus au centre médical Sheba de Ramat Gan, le 19 décembre 2020. (Crédit : Amir Cohen/Pool/AFP)

Malgré les appels d’Edelstein, les autorités rabbiniques se sont opposés à la poursuite de la campagne de vaccination pendant le Shabbat.

Selon la Treizième chaîne, Edelstein a demandé aux grands rabbins d’approuver cette mesure, affirmant qu’elle sauverait des vies, mais les rabbins David Lau et Yitzhak Yosef s’y sont refusés.

Yosef, qui est le grand rabbin séfarade, a nié cette information.

« Aucune demande n’a été soumise concernant une approbation du vaccin pendant Shabbat », a déclaré son bureau.

Un autre reportage de la Douzième chaîne a fait savoir qu’un certain nombre d’éminents rabbins tentaient d’empêcher les vaccinations pendant Shabbat, sans toutefois les identifier nommément.

Le grand rabbin ashkénaze d’Israël David Lau, à droite, et son homologue séfarade Yitzhak Yosef à Jérusalem, le 4 Septembre 2014. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Plus tôt dans la journée, Chezy Levy, le directeur général du ministère de la Santé a déclaré qu’au cours des cinq derniers jours, 180 000 personnes ont été vaccinées contre le coronavirus.

« L’objectif est de vacciner au moins quatre millions de personnes au cours du premier trimestre 2021 », a déclaré Chez Levy selon le site Ynet. « Nous avons assez de vaccins pour y arriver, et j’espère que nous atteindrons notre objectif. »

Levy a également déclaré que les Israéliens pourront aller se faire vacciner pendant le troisième confinement, qui entrera en vigueur dimanche soir.

Le programme de vaccination a débuté dimanche par le personnel soignant. Les personnes âgées de plus de 60 ans et les personnes à risque ont pu commencer à se faire vacciner dès lundi.

Le gouvernement n’a pas précisé quand les vaccins seront disponibles pour le grand public.

Israël se classe actuellement en deuxième position en termes de vaccination par nombre d’habitants, selon la publication Our World in Data, de l’université d’Oxford, après le Bahreïn.

Le ministère de la Santé a déclaré mercredi que les hôpitaux commenceraient à administrer des vaccins au public la semaine prochaine, s’associant ainsi aux caisses de santé du pays, qui sont à la tête de l’initiative. Une déclaration du ministère a indiqué que cette initiative visait à augmenter « significativement » le rythme de la campagne de vaccination.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...