Le musée d’Israël reçoit une subvention et rouvrira sans réduire les salaires
Rechercher

Le musée d’Israël reçoit une subvention et rouvrira sans réduire les salaires

Une institution nationale annonce un financement après que plusieurs centaines d'employés du musée ont protesté contre sa fermeture et les réductions de salaire de 5 % proposées

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Des employés du musée d'Israël manifestent contre sa fermeture à la suite de l'épidémie de coronavirus, devant le musée à Jérusalem, le 28 juillet 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des employés du musée d'Israël manifestent contre sa fermeture à la suite de l'épidémie de coronavirus, devant le musée à Jérusalem, le 28 juillet 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Après des mois de bataille pour obtenir un financement d’urgence, le Musée d’Israël a annoncé jeudi qu’il avait bénéficié d’une subvention de 4 millions de dollars de la part de sympathisants américains, qui sera utilisée pour rouvrir le musée et réemployer tout le personnel sans réduction de salaire.

« Cette subvention permettra la réouverture immédiate du musée sans affecter les salaires du personnel », a commenté Ido Bruno, directeur général du Musée d’Israël.

Le Musée d’Israël n’a pas rouvert ses portes depuis sa fermeture à la mi-mars en raison du coronavirus.

Sur les 400 membres du personnel et les 400 bénévoles du musée, une cinquantaine ont continué à travailler pendant le coronavirus. La plupart des conservateurs ont été mis en congé et informés qu’ils reprendraient progressivement le travail en septembre, avec des réductions de salaire et des horaires réduits.

Mardi, 270 employés se sont rassemblés devant le musée, protestant contre la décision de réduire les salaires de 5 % afin de financer la réouverture de l’institution.

Des employés du musée d’Israël manifestent contre sa fermeture à la suite de l’épidémie de coronavirus, devant le musée à Jérusalem, le 28 juillet 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le musée devrait atteindre un déficit de 50 millions de shekels (environ 12,5 millions d’euros) d’ici 2022 en raison des pertes dues au coronavirus. La subvention unique couvrira un quart du déficit, selon la déclaration du musée, et offre une certaine marge de manœuvre, sans affecter les salaires.

Ido Bruno a ajouté que les responsables du musée rencontreront les représentants du personnel jeudi afin de finaliser les conditions de réouverture.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...