Le nombre de cas de coronavirus en Israël atteint les 100 dont 2 enfants de plus
Rechercher

Le nombre de cas de coronavirus en Israël atteint les 100 dont 2 enfants de plus

Selon le ministère de la Santé, deux cas sont dans un état grave et trois dans un état modéré

La police israélienne des frontières porte un équipement et un masque de protection au barrage d'En Yael à proximité du Zoo bilblique de Jérusalem, le 11 mars 2020. (Photo par Yonatan Sindel / Flash90)
La police israélienne des frontières porte un équipement et un masque de protection au barrage d'En Yael à proximité du Zoo bilblique de Jérusalem, le 11 mars 2020. (Photo par Yonatan Sindel / Flash90)

Jeudi, le ministère de la Santé a annoncé la découverte de plusieurs nouveaux cas d’Israéliens porteurs du coronavirus, alors que le nombre de cas confirmés de COVID-19 dans le pays est passé à 100.

Deux patients sont dans un état sérieux et trois sont définis comme modérés, selon le ministère.

Parmi les nouveaux cas, on retrouve deux enfants, un garçon de 10 ans et une fille de 11 ans, du centre d’Israël. Le garçon avait récemment voyagé avec son père en Espagne.

Les cas récents comprenaient aussi deux femmes dans la soixantaine du centre d’Israël qui revenaient de New York après une escale à Moscou, le 9 mars, a fait savoir le ministère.

Jeudi, l’épidémie du virus a continué à perturber les écoles, les prisons et certains transports publics, alors que des centaines d’autres personnes ont été envoyées en quarantaine.

Jeudi, l’Administration pénitentiaire a annoncé qu’elle plaçait à l’isolement 119 détenus et 25 gardiens au Centre de détention russe à Jérusalem, après qu’une gardienne aurait été en contact avec une personne infectée par le coronavirus.

Vue de l’entrée du centre de détention russe, Jérusalem. (Nati Shohat/Flash90)

Aucun nouveau détenu ne sera admis dans l’établissement et aucun prisonnier ne sera présenté devant un tribunal. Ceux qui doivent être libérés seront directement envoyés en quarantaine.

L’annonce est intervenue un jour après que l’Administration pénitentiaire a fait savoir qu’elle aménageait la prison Saharonim dans le sud du pays pour accueillir les prisonniers qui contractent le coronavirus. Les prisonniers actuellement en détention à Saharonim seront transférés vers d’autres prisons du pays. L’Administration pénitentiaire a également déclaré avoir préparé des centres de détention dans les trois districts pour recevoir des prisonniers suspectés d’avoir le virus.

La compagnie ferroviaire israélienne réduit son service à partir de jeudi car elle n’a pas suffisamment de personnel pour assurer un service complet, en raison du nombre important d’employés placés en quarantaine.

Les trains ne fonctionneront pas sur la ligne Beer-Sheva-Dimona, Beit Shemesh-Jerusalem, Lod-Rishonim et le train de nuit entre Beer-Sheva et l’aéroport Ben Gurion.

Des gens attendent le train à l’aéroport Ben Gurion, le 10 mars 2020. (Avshalom Sassoni/Flash90)

L’épidémie a également affecté certaines écoles.

Les études au lycée Kochav Yair-Tzur Yigal ont été suspendues jusqu’à dimanche, a annoncé le chef du conseil régional. La décision a été prise après que l’on a découvert que la femme d’une personne infectée par le virus avait passé beaucoup de temps à l’école.

Une enseignante de Modiin, au centre d’Israël, a été testée positive au coronavirus, a annoncé la municipalité après minuit mercredi, précisant avoir identifié 94 étudiants et 80 membres du personnel de l’école où elle travaille qui devaient se placer en quarantaine.

Des voyageurs arrivent à l’aéroport international Ben Gurion, le 10 mars 2020. (Avshalom Sassoni/Flash90)

Mercredi, le ministère de la Santé et le maire d’Efrat Oded Revivi ont annoncé que le rabbin Dov Zinger comptait parmi les nouveaux cas infectés. C’est le chef de la yeshiva Makor Haim, un lycée religieux pour garçons en Cisjordanie.

Mercredi, l’état de santé d’un homme israélien infecté par le coronavirus s’est dégradé. L’hôpital Ichilov à Tel Aviv a déclaré que le patient, un employé de soixante ans à l’aéroport Ben Gurion, était dans un état grave, sous sédation et branché à un respirateur artificiel.

L’employé de l’aéroport n’était pas allé à l’étranger et n’avait pas été en contact avec quelqu’un transportant le virus, et c’est pour cela que les autorités avaient d’abord refusé de le tester pour le coronavirus. On l’avait d’abord admis à l’hôpital Ichilov dimanche avec des symptômes similaires à la grippe, mais on l’avait renvoyé chez lui le lendemain sans le tester pour le virus, alors qu’il demandait à passer le test, a déclaré sa famille.

L’homme a finalement été testé pour le coronavius mardi quand il a été réadmis à l’hôpital avec une pneumonie. Il n’avait pas été isolé avant cela, notamment à l’hôpital.

C’était la deuxième personne en Israël atteinte par le COVID-19 à être considérée comme en état grave. L’autre patient est un chauffeur de bus hospitalisé dans le nord d’Israël qui avait transporté un groupe de touristes grecs qui avaient été testés positifs au virus à leur retour. Son état serait maintenant stable.

Tard mardi soir, le ministère a donné des détails sur les 12 cas, dont un garçon de 9 ans qui avait été à Madrid avec sa famille, et un militaire israélien de carrière qui avait été à l’étranger. Tous les deux sont en bonne santé, selon les autorités.

Tous les étudiants de l’école élémentaire Yoseftal dans la ville du centre d’Azor, où le garçon étudie, ont reçu l’instruction d’entrer en quarantaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...