Le petit-fils d’un député arrêté à l’aéroport Ben-Gurion avec de la cocaïne
Rechercher

Le petit-fils d’un député arrêté à l’aéroport Ben-Gurion avec de la cocaïne

Baruch Klein, l'un des cent et quelque petits-enfants de Menachem Eliezer du parti HaYadout HaTorah, pourrait écoper de 10 à 15 ans de prison

Baruch Klein, à gauche, avec son grand-père, le député Eliezer Moses du parti YaHadout HaTorah (Capture d'écran : Kann news)
Baruch Klein, à gauche, avec son grand-père, le député Eliezer Moses du parti YaHadout HaTorah (Capture d'écran : Kann news)

L’un des petits-fils du député du parti YaHadout HaTorah Menachem Eliezer Mozes a été arrêté à l’aéroport international Ben Gurion il y a plusieurs jours après qu’une importante quantité de cocaïne a été trouvée dans ses bagages.

Baruch Klein est l’un des cent et quelque petits-enfants et arrière-petits-enfants de Mozes. Il a divorcé avant d’avoir atteint l’âge de 22 ans, a fait savoir la chaîne publique Kan dans la journée de dimanche, disant qu’il devait se fiancer dans un avenir proche.

Trois jours avant une fête de famille, Klein est revenu de Bruxelles. Les agents de la douane l’ont arrêté après avoir remarqué quelque chose lors du contrôle aux rayons X de son bagage qui a retenu leur attention.

Ils ont alors découvert 5,5 kilos de cocaïne dissimulés dans un double emballage et quatre bouteilles qui semblaient contenir du vin. Il s’agissait en fait de six kilos de cocaïne liquide.

La tante de Klein, Heidi Mozes, a expliqué à Kan qu’il n’y avait aucune chance qu’il ait amené des stupéfiants en Israël. « Il n’y a absolument aucune chance qu’il ait été au courant », a-t-elle commenté. « Regardez-moi droit dans les yeux : Il n’y a aucune chance ».

Elle a affirmé qu’il avait dû être utilisé comme mule pour amener à son insu les drogues en Israël pour quelqu’un d’autre.

« Onze kilos de drogues. Savez-vous ce que cela veut dire », s’est-elle exclamé. « 10 à 15 ans de prison ».

La cour a toutefois envisagé les choses différemment, disant qu’il y avait « une suspicion raisonnable, ou même plus importante, de lier le suspect directement au crime dont il est accusé ».

Les tentatives de trafic de drogues vers Israël par le biais de l’aéroport Ben-Gurion sont quotidiennes. En moyenne, les responsables interpellent cinq trafiquants par jour.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...