Rechercher

Le Premier ministre consulte en vue d’éviter les élections, décision imminente

Benjamin Netanyahu a convoqué ses proches collaborateurs suite à la démission d'Avigdor Liberman de son poste de ministre de la Défense

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la conférence gouvernementale hebdomadaire au cabinet du Premier ministre à Jérusalem, le 28 octobre 2018. (Crédit : Ohad Zwigenberg/Yedioth Ahronoth/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la conférence gouvernementale hebdomadaire au cabinet du Premier ministre à Jérusalem, le 28 octobre 2018. (Crédit : Ohad Zwigenberg/Yedioth Ahronoth/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a convoqué ses proches collaborateurs pour des discussions politiques au cabinet du Premier ministre à Jérusalem, à la suite de la démission d’Avigdor Liberman de son poste de ministre de la Défense.

Netanyahu évaluera la situation et prendra une décision dans les prochaines heures, rapporte le site d’information Walla, citant une source proche du Premier ministre.

« Le premier objectif est de voir si nous pouvons stabiliser la coalition et aller de l’avant, et le Premier ministre tiendra des réunions au cours des prochaines heures avec les chefs de coalition et les partenaires politiques pour voir si des élections anticipées sont évitables », aurait déclaré la source.

Netanyahu n’a pas encore réagi à l’ultimatum du parti HaBayit HaYehudi selon lequel il exige le portefeuille de la Défense pour rester dans le gouvernement.

Le parti d’opposition de l’Union sioniste a ordonné à tous ses députés de participer à tous les débats et votes de la Knesset, à cause du « nouvel équilibre des pouvoirs » en place après la démission d’Avigdor Liberman en tant que ministre de la Défense.

La démission, ainsi que le départ de la coalition du parti de Liberman, Yisrael Beytenu, laissent le gouvernement avec une majorité rase de 61 députés au sein du Parlement qui compte 120 sièges. Il est donc plus vulnérable en termes de vote.

« L’Union sioniste se prépare à la nouvelle situation », a déclaré le chef du groupe de l’opposition à la Knesset, Yoel Hasson, dans un message envoyé aux députés du parti. « Nous n’approuverons aucune défection, absence ou voyage à l’étranger les jours de convocation à l’assemblée plénière. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...