Le Salon israélien du Kennedy Center de Washington sera entièrement redécoré
Rechercher

Le Salon israélien du Kennedy Center de Washington sera entièrement redécoré

Le Salon pour la Performance artistique fera désormais écho à la topographie israélienne avec des murs en pierre de Jérusalem et des panneaux évoquant les tribus d'Israël

Le résultat artistique de Lounge israélien redéfini au Centre Kennedy. (Centre Kennedy via JTA)
Le résultat artistique de Lounge israélien redéfini au Centre Kennedy. (Centre Kennedy via JTA)

WASHINGTON (JTA) — Le Centre John F. Kennedy pour la Performance artistique a désigné le lauréat d’une compétition pour redécorer son Salon israélien (Israeli Lounge), un hommage à la relation entre les Etats-Unis et Israël auquel Israël a contribué avec le lancement, en 1971, d’un espace de performance artistique à Washington DC.

Une équipe de trois femmes de l’EYP, une entreprise américaine de design qui se focalise sur les institutions d' »enseignement supérieure, de gouvernance, de soin, de science et de technologie » va diriger le travail de décoration du salon, qui doit être terminé dans un an, selon un communiqué du Centre Kennedy mercredi.

Le salon « présentera un plafond en voûte qui fait écho à la topographie d’Israël », indique le communiqué. « Les murs de la galerie seront composés de matières premières d’Israël, la pierre de Jérusalem, comme toile de fonde chaude et neutre pour une sélection d’œuvresdf d’art. Treize panneaux en pierre seront placés le long de chaque mur, symbolisant les 13 tribus d’Israël. Un mur mosaïque en tuile composé à partir d’une photographie de la rue Ha ehudim dans le quartier juif de Jérusalem par le photographe israélo-américain Richard Nowitz sera apposée sur le mur nord de la pièce. »

La célèbre décoratrice d’intérieur Antoinette Aires, la décoratrice d’intérieur Courtney Janes et l’architecte de design Belilta Asfaw vont s’occuper du projet.

Mikhail Fridman, un philanthrope russe israélien, a payé 1,25 millions de dollars pour redécorer le salon, par le biais de son fonds d’investissement, LetterOne. L’appel d’offres a été fermé en avril 2018. Il y a eu 38 propositions, a déclaré une porte-parole de LetterOne.

« L’idée récompensée se base sur une phrase de la Déclaration de la création de l’Etat d’Israël : ‘pionniers, revenants courageux, et défenseurs, ils défrichèrent le désert' », a déclaré la porte-parole au JTA. « Ce texte, inscrit en hébreu et en anglais sur les portes, accueillera les visiteurs au salon. »

Yitzhak Rabin, alors ambassadeur israélien à Washington, a inauguré le salon en 1971. De nombreux pays ont donné des œuvres d’art au centre qui était un emblème de l’espoir que le président assassiné huit ans plus tôt représentait, et pas seulement un salon original : Israël. L’architecte du salon, Raphael Blumenfeld, a conçu l’intérieur de la Knesset.

« Les oeuvres d’art originales du Salon israélien composées par Nehemiah Azaz et Shraga Weil seront retirées, restaurées, préservées et exposées au Centre Kennedy », précise le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...