Israël en guerre - Jour 285

Rechercher
Les victimes du 7/10/2023

Le sergent-chef (res.) Matan Meïr, 38 ans, faisait partie de la famille « Fauda »

Soldat du 697e bataillon de la 551e brigade tombé au champs d’honneur, dans le nord de la bande de Gaza, le 17 novembre 2023

Le sergent-chef Matan Meïr, 38 ans, soldat réserviste tombé au champs d’honneur, dans le nord de la bande de Gaza, le 17 novembre 2023. (Autorisation)
Le sergent-chef Matan Meïr, 38 ans, soldat réserviste tombé au champs d’honneur, dans le nord de la bande de Gaza, le 17 novembre 2023. (Autorisation)

Le sergent-chef (res.) Matan Meïr, 38 ans, soldat du 697e bataillon de la 551e brigade et membre de longue date de l’équipe de production de « Fauda », est tombé au champ d’honneur le 17 novembre dans le nord de la bande de Gaza.

Matan était l’un des quatre soldats du 697e bataillon qui ont été tués par une explosion à proximité d’un puit de tunnel piégé par le Hamas aux abords d’une mosquée dans le région de Beit Hanoun. Les soldats n’étaient pas à l’intérieur du tunnel.

« Matan, un homme au cœur d’or, plein de bonté et de générosité », a déclaré l’acteur et co-créateur de « Fauda », Lior Raz, dans un communiqué transmis à Ynet. « Je t’aimais, Matan. Tu étais toujours disponible pour moi à chaque instant. Un homme de travail et de don par amour véritable. »

Outre son travail dans les quatre saisons de « Fauda », Matan a travaillé sur d’autres productions, notamment « The Police », « Manayek », « The Dream Owner », « Magpie » et d’autres encore.

Il a été élevé et a vécu au moshav Odem dans le plateau du Golan, où il cultivait des cerises, a écrit un ami sur Facebook.

La productrice principale de la série, Liat Benasoli, a qualifié Matan « d’homme avec une âme différente, un homme qui est entré dans le cœur de tout le monde ». « Un vrai moshavnik et un homme avec une vraie joie de vivre. Un homme de production qui ne cherchait qu’à aider et à faire quelque chose pour les autres. Et tout cela avec le sourire et l’amour. Il va beaucoup nous manquer. »

Un autre ami, Assaf Rapaport, a écrit que Matan avait été démobilisé de son bataillon, mais qu’il avait été recruté dans un autre bataillon.

« L’amour du pays coulait dans ses veines », a écrit Rapaport.

Le journaliste de la Treizième chaîne, Aviram Elad, a écrit sur X qu’il avait servi pendant cinq ans dans le 697e bataillon de la 551e brigade et que les combattants de cette unité étaient les « suprêmes d’Israël, et qu’il n’y a pas de description plus précise pour ce groupe d’élite », a déclaré Elad.

Les quatre autres soldats tués sont le major (res.) Moshe Yedidyah Leiter, 39 ans, le sergent-major (res.) Yossi Hershkovitz, 44 ans, le sergent-chef (res.) Sergey Shmerkin, 32 ans, et le sergent-chef (res.) Netanel (Nati) Harush, 34 ans.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.