Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Le Sri Lanka rejoint la coalition internationale contre les Houthis – porte-parole

Gayan Wickramasuriya souligne que le déploiement du navire de patrouille ne représentera pas un coût supplémentaire car il surveille déjà ses vastes frontières maritimes

Le navire "Galaxy Leader" battant pavillon des Bahamas aurait été détourné par les Houthis basés au Yémen le 19 novembre 2023. (Crédit : William J Leach Jr/VesselFinder utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Le navire "Galaxy Leader" battant pavillon des Bahamas aurait été détourné par les Houthis basés au Yémen le 19 novembre 2023. (Crédit : William J Leach Jr/VesselFinder utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

La marine du Sri Lanka a annoncé lundi qu’elle se joignait à la coalition maritime internationale dirigée par les États-Unis qui patrouille dans la région de la mer Rouge pour protéger le commerce maritime international des attaques des Houthis du Yemen.

« Nous allons rejoindre l’Opération ‘Prosperity Guardian‘ menée par la marine des États-Unis », a déclaré le porte-parole des forces navales srilankaises Gayan Wickramasuriya, annonçant le déploiement d’un navire de patrouille avec un équipage de plus de cent marins.

Le président srilankais Ranil Wickremesinghe a indiqué que les attaques de Houthis, soutenus par l’Iran, ont entraîné une augmentation du coût du transport des marchandises et qu’elles avaient un impact sur les exportations de vêtements et de thé – une denrée très prisée dans le pays.

Le Sri Lanka a connu en 2022 sa pire crise économique, lorsque des mois de manifestations ont abouti à la démission du président de l’époque Gotabaya Rajapaksa.

La marine indienne déjouant une tentative de détournement du MV Lila Norfolk, dans la mer d’Oman, le 5 janvier 2024. (Crédit : Marine indienne)

Depuis la crise financière, le pays est en faillite, ayant fait défaut sur sa dette de 46 milliards de dollars et il est à présent soutenu par un plan de sauvetage du Fonds monétaire international (FMI) de 2,9 milliards de dollars s’échelonnant sur quatre ans.

Wickramasuriya a expliqué que le déploiement du navire de patrouille ne représenterait pas un coût supplémentaire car il surveille déjà les vastes frontières maritimes du Sri Lanka.

La mission maritime internationale menée par les États-Unis comprend la Grande-Bretagne, le Canada, la France, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège entre autres pays.

En décembre, l’Inde voisine du Sri Lanka a déployé plusieurs navires en mer d’Arabie et dans le Golfe d’Aden après une série d’attaques contre des navires de commerce, dont une frappe de drone près des côtes indiennes que les États-Unis ont attribué à l’Iran.

Depuis le début de la guerre le 7 octobre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, les Houthis, qui contrôlent une grande partie du Yémen, ont multiplié les attaques en mer Rouge afin d’y freiner le trafic maritime international, affirmant agir par solidarité avec les Palestiniens de Gaza.

L’Iran, qui ne reconnaît pas l’existence d’Israël, se considère avec le pouvoir en Syrie, le Hezbollah libanais, le mouvement palestinien Hamas, des groupes irakiens et les rebelles yéménites Houthis comme faisant partie de « l’axe de la résistance » face à Israël au Moyen-Orient.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.