L’envoyé d’Israël à l’UNESCO salue Trump, traite les Iraniens d’“animaux”
Rechercher

L’envoyé d’Israël à l’UNESCO salue Trump, traite les Iraniens d’“animaux”

Carmel Shama-Hacohen a déclaré que le "meilleur président de tous les temps" sait comment traiter "non seulement avec les êtres humains, mais aussi avec les animaux"

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

L'ambassadeur israélien auprès de l'UNESCO, Carmel Shama-Hacohen, prend une copie de la résolution tout juste votée à l'UNESCO, et la met à la poubelle de "l'histoire", le 26 octobre 2016. (Crédit : Erez Lichtfeld)
L'ambassadeur israélien auprès de l'UNESCO, Carmel Shama-Hacohen, prend une copie de la résolution tout juste votée à l'UNESCO, et la met à la poubelle de "l'histoire", le 26 octobre 2016. (Crédit : Erez Lichtfeld)

Un diplomate israélien de haut rang a qualifié lundi les Iraniens d’“animaux” tout en faisant l’éloge du tweet menaçant du président américain Donald Trump adressé à son homologue iranien.

L’ambassadeur d’Israël auprès de l’UNESCO, Carmel Shama-Hacohen, a déclaré que Trump était « parmi les seuls dirigeants au monde qui savent non seulement comment traiter avec les êtres humains, mais aussi avec les animaux ».

Cette remarque en hébreu faisait suite à un tweet de Trump dans lequel il promettait à son homologue iranien Hassan Rouhani que son pays subirait des conséquences « comme peu d’autres dans l’histoire », s’il menaçait les Etats-Unis.

En anglais, Shama-Hacohen a salué Trump comme le « meilleur président de tous les temps ! »

Le ministère des Affaires étrangères de Jérusalem a déclaré lundi qu’il n’avait aucun commentaire à faire au sujet des propos de Shama Hacohen.

L’ancien député du parti au pouvoir du Likud, Shama Hacohen achève cet été son mandat d’ambassadeur d’Israël auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Il sera remplacé par Eli Lev jusqu’à ce qu’Israël quitte officiellement l’agence à la fin de cette année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...