Israël en guerre - Jour 286

Rechercher

Les chefs d’entreprise exhortent l’État à privilégier l’aide à l’économie de guerre

200 grandes entreprises israéliennes exhortent Netanyahu et Smotrich à appliquer sans délai le plan d'aide de guerre afin de limiter les dégâts économiques

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'entretenant avec le ministre des Finances Bezalel Smotrich lors de la réunion du cabinet, au bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 18 juin 2023. (Crédit : Amit Shabi)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'entretenant avec le ministre des Finances Bezalel Smotrich lors de la réunion du cabinet, au bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 18 juin 2023. (Crédit : Amit Shabi)

Un forum de 200 entreprises de premier plan exhorte le gouvernement à mettre fin au transfert des fonds de la coalition et à mettre en œuvre un plan d’aide économique en temps de guerre.

Dans un appel public au Premier ministre Benjamin Netanyahu et au ministre des Finances Bezalel Smotrich, le forum des entreprises, qui regroupe les dirigeants d’environ 200 des plus grandes sociétés de l’économie israélienne, demande au gouvernement de prendre des mesures immédiates pour assurer la résilience économique du front intérieur.

« Bien que la guerre ait commencé il y a déjà un mois, aucun plan économique substantiel n’a encore été lancé pour soutenir l’économie en général, et les entreprises et les ménages touchés en particulier », écrit le forum des entreprises dans un communiqué. « La plupart des déclarations ne sont pas encore devenues des actions, et pendant ce temps, des centaines d’entreprises et de ménages s’effondrent. »

Le 7 octobre, le groupe terroriste du Hamas, soutenu par l’Iran, a brutalement assassiné quelque 1 400 personnes, dont une majorité de civils, enlevé au moins 240 otages, dont des bébés et des octogénaires, et dévasté des communautés dans le sud du pays lors d’un assaut sous le couvert d’un bombardement de milliers de roquettes tirées sur les villes israéliennes.

Au lendemain de ces atrocités, Israël a déclaré la guerre et juré d’éradiquer le Hamas et 300 000 réservistes ont été rappelés par l’armée israélienne. En conséquence, de nombreuses entreprises ont fermé ou ne sont plus que partiellement opérationnelles alors que d’autres, comme les entreprises de vente au détail, ont licencié leurs employés.

Jeudi, le cabinet a approuvé les grandes lignes d’un plan d’indemnisation de guerre destiné à aider les entreprises à poursuivre leurs activités alors qu’Israël continue sa guerre contre le Hamas dans la bande de Gaza. Le plan, qui comprend des subventions aux entreprises du pays qui ont subi des dommages indirects liés à la guerre et des indemnités pour les employés en congé non rémunéré, doit encore être adopté par la Knesset.

Des réservistes de l’infanterie israélienne lors d’un entraînement aux armes légères dans le nord du plateau du Golan avant de se diriger vers la bande de Gaza, le 8 octobre 2023. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

« Il est temps d’arrêter de parler et de commencer à agir », insiste le forum.
En outre, le forum exige que le gouvernement modifie fondamentalement l’ordre des priorités dans le budget de l’État afin d’éviter un désastre économique à long terme.

« Il est nécessaire de créer un climat de sécurité face aux conditions difficiles qui prévalent en période de guerre, tant pour les entreprises – grandes et petites – que pour les ménages », a écrit le forum. « Tout retard dans la mise en œuvre entraînera des dommages irréversibles qu’il faudra beaucoup de temps pour réparer, même après la guerre. »

Le groupe d’entreprises, qui comprend la chaîne de centres commerciaux Big Shopping Centers, le groupe Azrieli, la chaîne de magasins de mode Fox Group, la chaîne de supermarchés Shufersal et des institutions bancaires, a également demandé au gouvernement de modifier fondamentalement l’ordre des priorités dans le budget national afin d’éviter un désastre économique à long terme.

Ces derniers jours, le plan économique de guerre présenté par le ministère des Finances a été critiqué par le ministre de l’Économie, Nir Barkat, et par certaines associations de commerçants et de fabricants, qui estiment que les mesures de compensation prévues pour les entreprises et les employés touchés sont insuffisantes.

« Tous les budgets de coalition et tout autre budget qui n’est pas lié à la gestion de la guerre ou au soutien de l’économie doivent être réaffectés uniquement au financement de la guerre et au renforcement économique du front intérieur – entreprises et ménages – tout en se concentrant sur la création d’une croissance à long terme », a déclaré le forum.

Le budget de l’État pour 2023-2024, adopté en mai, comprend plus de 13 milliards de shekels de dépenses discrétionnaires de la coalition, dont une grande partie est allouée à des programmes éducatifs pour la communauté ultra-orthodoxe.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.