Les comtés de l’état natal de Pence accusés de fraude aux inscriptions sur les listes électorales
Rechercher

Les comtés de l’état natal de Pence accusés de fraude aux inscriptions sur les listes électorales

Après avoir inscrit 45 000 électeurs dans l’Indiana, le projet d’inspiration libérale est visé par une enquête en raison de différences notées dans les signatures

Amanda Borschel-Dan édite la rubrique « Le Monde Juif »

Des gens votent au Centre communautaire juif d'Indianapolis le 8 novembre 2016. (Crédit : Amanda Borschel-Dan / Times of Israel)
Des gens votent au Centre communautaire juif d'Indianapolis le 8 novembre 2016. (Crédit : Amanda Borschel-Dan / Times of Israel)

INDIANAPOLIS — Dans un contexte de réclamations de la part du candidat républicain à la présidence Donald Trump concernant des élections “truquées”, et alors que Hoosiers se rend aux urnes pour mettre un terme à une saison de campagne électorale litigieuse dans l’état natal du colistier Mike Pence, environ 56 comtés de l’Indiana sont suspectés d’avoir participé à une fraude à l’inscription sur les listes électorales.

Un mandat de recherche obtenu lundi auprès de la cour supérieure du comté de Marion par des journalistes de Call 6 Investigates indiquent que des pressions sur les quotas exercées sur les démarcheurs électoraux auraient mené à des inscriptions fabriquées.

Selon Call 6 Investigations, au mois d’octobre, la police d’état de l’Indiana a reçu un rapport portant sur la mauvaise conduit de l’Indiana Voter Registration Project.

Le projet, dirigé par le Super PAC libéral Patriot Majority USA, avait envoyé par autobus des démarcheurs dans des quartiers “historiquement sous-représentés”, avait expliqué un employé de l’IVRP aux enquêteurs, les payant 50 dollars pour cinq heures de déplacement.

Après que les préposés du comté aient reçu des formulaires “très bâclés”, des dizaines d’inscriptions électorales en Indiana ont révélé contenir des informations manquantes ou incorrectes. D’autres formulaires portaient des signatures ne correspondant pas à celles des registres, selon Call 6 Investigations.

Selon la chaîne locale d’Indianapolis WISH TV 8, l’enquête a débuté lorsque la police d’état a reçu un appel provenant du greffier du comté d’Hendricks, Debbie Hoskins, qui a affirmé qu’elle avait remarqué des problèmes de signature sur « 8 à 10 » inscriptions sur les listes électorales.

Patriot Majority USA,qui clame “avoir été publiquement diabolisé par les plus hauts officiels de l’état de l’Indiana”,” a qualifié la fuite sélective de documents sous scellés du tribunal « à la fois suspecte et scandaleuse. »

Selon Linda Pence, avocate auprès du groupe chargé des inscriptions électorales fondé par le stratège démocrate, le projet a aidé à inscrire 45 000 électeurs dans l’Indiana et est « une association respectable » qui est ciblée par les Républicains.

Un porte-parole de la police d’état de l’Indiana a indiqué que l’enquête est en cours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...