Les démocrates créent un groupe pour garder le parti dans le camp pro-Israël
Rechercher

Les démocrates créent un groupe pour garder le parti dans le camp pro-Israël

Le groupe Democratic Majority for Israel, dirigé par Mark Mellman, s'assurera que les voix anti-Israël "ne se métastasent pas en un plus grand problème"

Manifestation pro-Israël au Democratic National Convention in Denver, August 27, 2008. (Crédit : Jae C. Hong/AP)
Manifestation pro-Israël au Democratic National Convention in Denver, August 27, 2008. (Crédit : Jae C. Hong/AP)

WASHINGTON (JTA) — D’éminents démocrates ont lancé un groupe pro-Israël pour contrer une dérive anti-Israël de la gauche du parti.

Selon un article du site du New York Times lundi soir, le groupe Democratic Majority for Israel sera dirigé par Mark Mellman, sondeur chevronné du parti démocrate et militant de la communauté pro-Israël.

« La plupart des démocrates sont fermement pro-Israël et nous voulons que cela continue », a déclaré Mellman au Times. « Il y a quelques voix discordantes, mais nous voulons nous assurer que ce qui n’est qu’un petit problème ne se métastase pas en un plus grand problème. »

Un groupe démocrate pro-Israël, le Jewish Democratic Council of America, existe déjà et avait récolté des fonds pour les démocrates lors des élections de mi-mandat en 2018, même si son champ d’application dépassait les questions relatives à Israël, et portait sur la politique intérieure. De plus, plus de la moitié du caucus démocrate à la Chambre et au Sénat ont accepté le soutien de J Street, un groupe qui défend l’existence d’Israël et encourage la critique acerbe de la politique implantatoire.

Le consultant politique Mark Mellman (Capture d’écran YouTube)

« Notre mission, au sein de la Democratic Majority for Israel est de renforcer la tradition pro-Israël du parti démocrate, de lutter pour les valeurs démocratiques et de faire avancer des politiques qui garantiront la solidité des liens israélo-américains », a déclaré Mellman dans un communiqué de presse adressé au JTA après la publication de l’article du Times.

Les sondages ont montré un déclin du soutien à Israël auprès des jeunes démocrates. Cette année, pour la première fois, deux jeunes démocrates, les représentantes Ilhan Omar (Minnesota) et Rashida Tlaib (Michigan) ont adhéré au mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) qui vise Israël. Des chefs de file du mouvement démocrate, dont le sénateur Bernie Sanders, du Vermont, ont vivement fustigé Israël, et notamment sa politique dans la bande de Gaza.

Montage : à gauche la représentantes démocrates Ilhan Omar (Minnesota) et à droite Rashida Tlaib, (Michigan), élues au Congrès en 2018. (Crédit ; AP/Carolyn Kaster,)

Mellman sera accompagné par Jennifer Granholm, ancienne gouverneure du Michigan ; Henry Cisneros, secrétaire d’Etat au Logement sous Bill Clinton ; Ann Lewis, cheffe de la communication sous Clinton et fervente partisane de Hillary Clinton ; Todd Richman, un cadre de J.P. Morgan et mécène du parti ; Paul Begala, ancien conseiller devenu analyste et commentateur politique et Shelley Berkley, ancienne membre du Congrès et originaire de Las Vegas.

Mellman, Granholm et Lewis sont des habitués des évènements de l’American Israel Public Affairs Committee et Richman travaillait pour l’AIPAC. En 2016, il avait fustigé ses collègues démocrates qui avaient critiqué le lobby pour son accueil de Donald Trump, alors candidat républicain à la présidentielle. Mellman a déclaré au Times que le groupe était indépendant de l’AIPAC.

Le groupe prévoit de lancer une commission d’action politique pour protéger les démocrates lors des primaires. Le représentant de New York Hakeem Jeffries, un modéré qui occupe la quatrième place chez les démocrates à la Chambre des représentants, et qui, selon les médias, aurait l’intention de se présenter aux primaires, a salué la création de ce groupe.

La candidate démocrate Hillary Clinton, au centre, avec le représentant de l’Etat de New York Hakeem Jeffries et Laurie Cumbo, à Brooklyn, le 9 avril 2016. (Crédit : AP/Seth Wenig)

« Je suis impatient de travailler avec le groupe Democratic Majority for Israel, parce qu’il encourage les liens inaliénables entre les Etatts-Unis et Israël pour l’avenir, a déclaré Jeffries dans le communiqué que de presse du groupe.

Le représentant démocrate et chef du groupe démocrate à la Chambre Steny Hoyer (Maryland) ; le représentant démocrate  et président de la sous-commission pour le Moyen-Orient à la chambre Ted Deutch (Floride), le sénateur Robert Menendez, un démocrate qui siège à la Commission des Affaires étrangères et la sénatrice Kirsten Sinema d’Arizona ont également salué la création de ce groupe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...