Les Démocrates réagissent à un article du NY Times sur leurs critiques d’Israël
Rechercher

Les Démocrates réagissent à un article du NY Times sur leurs critiques d’Israël

Pour renverser les Républicains aux élections de mi-mandat, les sénateurs de l'opposition réaffirment leur soutien à l'État juif

Alexandria Ocasio-Cortez, candidate au Congrès de New York, s'adresse aux sympathisants lors d'une collecte de fonds, le 2 août 2018, à Los Angeles. (AP Photo/Jae C. Hong)
Alexandria Ocasio-Cortez, candidate au Congrès de New York, s'adresse aux sympathisants lors d'une collecte de fonds, le 2 août 2018, à Los Angeles. (AP Photo/Jae C. Hong)

WASHINGTON, DC (JTA) – Le sénateur Robert Menendez n’a guère besoin d’établir sa bonne foi par rapport à Israël : il est assuré de recevoir une standing ovation à chaque fois qu’il participe à la conférence annuelle de l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC). Les donateurs pro-israéliens le soutiennent dans la course pour sa réélection qui s’annonce plus serrée que prévu.

Mais le démocrate du New Jersey s’est joint à un groupe de collègues la semaine dernière pour réaffirmer une de ses principales prise de position, après que le New York Times a suggéré que le soutien des Démocrates pour Israël est en train de chanceler.

L’article, intitulé « Une nouvelle vague de néo-Démocrates met à l’épreuve le soutien général du parti envers Israël », est peut-être un peu extrême. Certes, il y a eu une poignée de candidats très en vue parmi les Démocrates qui ont remis en question les orientations habituelles du parti concernant Israël, et qui sont prêts à critiquer le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu, notamment en raison de son parti-pris ouvertement pro-Trump.

Le Times a cité quatre candidats à la Chambre des représentants des États-Unis : Ilhan Omar au Minnesota, Alexandria Ocasio-Cortez à New York, Rashida Tlaib au Michigan et Leslie Cockburn en Virginie. Tous les quatre ont été critiques envers Israël par le passé; les propos d’Omar ont quant à eux été clairement hostiles. Tlaib est favorable à la fin de l’aide à Israël (d’autres mentionnés dans l’article ont été pris pour cible par les Républicains, mais ont en réalité des opinions favorables à Israël).

Le sénateur du New Jersey Robert Menendez prend la parole lors de la conférence politique de l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) à Washington, DC, le 6 mars 2018. (AFP PHOTO / Nicholas Kamm)

Dans l’article, Matt Brooks, directeur exécutif de la Coalition juive républicaine, déplore « le fait que ce phénomène puisse se généraliser au sein du Parti démocratique sans le combattre ».

D’autres ne pensent pas qu’il s’agisse d’une « vague », du moins pas encore.

Comme le dit Ronald Halber, directeur du Jewish Community Relations Council de la région de Washington DC dans l’article : « Il s’agit d’une poignée de personnes ; elles ne vont certainement pas modifier le soutien sans faille du Congrès à Israël ».

Néanmoins, l’article du Times a poussé les Démocrates à réagir.

« Aujourd’hui, je tiens à réaffirmer une fois de plus que le Congrès américain soutient complètement les relations solides entre les États-Unis et Israël », a déclaré M. Menendez dans un communiqué du 10 octobre. « Alors que les menaces contre Israël ne cessent d’augmenter, que ses ennemis ne cessent de se rapprocher, les États-Unis tiendront leurs engagements. »

Il a ajouté : « Malgré l’ingérence partisane dans tant de questions politiques urgentes aujourd’hui, une majorité écrasante de membres de tous les partis politiques continuent de réaffirmer le soutien que le Congrès apporte à cette relation ».

Le représentant du parti démocrate de Floride, Ted Deutch, membre démocrate juif de la sous-commission de la Chambre des représentants sur le Moyen-Orient, a rédigé un article d’opinion pour le Times of Israel intitulé « La nouvelle majorité de la Chambre démocrate continuera notre soutien historique envers Israël ».

Lara Friedman, présidente de la Fondation pour la paix au Moyen-Orient, a compilé les déclarations de dix législateurs lors de sa réunion législative hebdomadaire, et notamment celles de Démocrates juifs et noirs, mais aussi celle de Steny Hoyer du Maryland, le « whip » démocrate [coordinateur de groupe].

Le représentant Beto O’Rourke, démocrate du Texas, qui espère déloger le sénateur républicain Ted Cruz, a dit à ses électeurs qu’“il croit qu’Israël est extrêmement important pour les États-Unis car il est le foyer du peuple juif, une démocratie exemplaire qui partage nos valeurs et un élément essentiel de nos objectifs nationaux dans la région en matière de sécurité”.

La représentante Grace Meng, démocrate de New York, aussi résolument pro-israélienne que Menendez, a rappelé cette semaine aux journalistes son rôle majeur dans la sécurisation de l’aide à la défense pour Israël.

Et Chuck Schumer, le sénateur et chef de la minorité new-yorkaise, l’a dit à Jewish Insider : « Les démocrates du Sénat sont très fortement pro-Israël et le resteront. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...