Les envoyés étrangers se rendent en hommage à Sarona, frappé par le terrorisme
Rechercher

Les envoyés étrangers se rendent en hommage à Sarona, frappé par le terrorisme

Escortant les diplomates, le Président du parti Yesh Atid a condamné les Palestiniens qui célèbrent "la mort et la destruction"

Le leader de Yesh Atid Yair Lapid parle à la presse, entouré de diplomates étrangers après avoir visité le restaurant Max Brenner, le site d'une attaque terroriste le 8 juin au marché de Sarona, Tel Aviv, le 10 juin, 2016. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)
Le leader de Yesh Atid Yair Lapid parle à la presse, entouré de diplomates étrangers après avoir visité le restaurant Max Brenner, le site d'une attaque terroriste le 8 juin au marché de Sarona, Tel Aviv, le 10 juin, 2016. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

Plus de 20 ambassadeurs étrangers en Israël ont fait une visite de solidarité au marché de Sarona de Tel Aviv ce vendredi, deux jours après qu’une attaque terroriste dévastatrice ait laissé quatre Israéliens morts et plus de 15 blessés.

Les envoyés étaient accompagnés du commandant de la police du quartier de Yarkon, Yehuda Dahan, et du président du parti Yesh Atid, Yair Lapid.

« C’est un combat entre deux cultures, » a affirmé Lapid. « Une qui aime la démocratie et l’énergie des gens qui veulent simplement vivre, tandis que l’autre : hier à Ramallah, Naplouse et Gaza ils tenaient des célébrations; nous avons besoin de célébrer la vie. »

La visite a eu lieu jeudi juste après un défilé de politiciens au café Max Brenner ciblé dans l’attaque, parmi eux le ministre de la Défense Avigdor Liberman, le ministre du Logement Yoav Galant, le ministre de l’Energie Yuval Steinitz et les élus de l’Union Sioniste Tzipi Livni, Shelly Yachimovitch et Erel Margalit.

Margalit a dit aux journalistes qu’il attendait des Palestiniens une action décisive pour mettre un terme au terrorisme, et il a également demandé à Google, Facebook et Twitter de bloquer les messages d’incitation à la haine de leurs réseaux.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman au marché Sarona de Tel Aviv, au lendemain d'une fusillade terroriste, le 9 juin 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman au marché Sarona de Tel Aviv, au lendemain d’une fusillade terroriste, le 9 juin 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...