Rechercher

Les États-Unis condamnent l’attaque terroriste « odieuse » de Beer Sheva

Washington qualifie de "méprisable" le meurtre de quatre Israéliens et présente ses condoléances ; l'envoyé de l'ONU au Moyen-Orient déclare que "rien ne justifie" la violence

Les secours sur les lieux d'une attaque au couteau à Beer Sheva, le 22 mars 2022. (Crédit : Magen David Adom)
Les secours sur les lieux d'une attaque au couteau à Beer Sheva, le 22 mars 2022. (Crédit : Magen David Adom)

Les États-Unis ont condamné l’attaque terroriste perpétrée mardi par un Arabe israélien armé d’un couteau qui a tué quatre Israéliens et en a blessé plusieurs autres dans la ville de Beer Sheva, dans le sud du pays.

« Les États-Unis condamnent fermement l’odieuse attaque terroriste d’aujourd’hui à Beer Sheva, en Israël, qui a tué quatre personnes et en a blessé d’autres », a déclaré Ned Price, du département d’État.

« Nous présentons nos plus sincères condoléances aux victimes et à leurs familles et nous adressons nos prières de rétablissement complet aux blessés. Nous sommes prêts à apporter notre soutien aux efforts du gouvernement israélien pour enquêter sur ce crime odieux », a-t-il ajouté.

L’ambassadeur de Washington en Israël, Tom Nides, a déclaré : « Attaque terroriste méprisable aujourd’hui à Beer Sheva. Cela doit cesser ! Mon cœur va aux victimes  à leurs familles ».

Le Conseil national de sécurité américain a déclaré dans un communiqué : « Nous condamnons fermement l’odieux attentat terroriste perpétré aujourd’hui en Israël, qui a tué quatre Israéliens et en a blessé plusieurs autres. »

« Nous adressons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes. Que leurs souvenirs soient une bénédiction. Nous sommes solidaires d’Israël dans la lutte contre le terrorisme », indique le communiqué.

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, s’est dite « consternée par cette attaque terroriste ».

« Le Royaume-Uni est solidaire du peuple d’Israël et mes pensées vont aux victimes et à leurs familles », a-t-elle déclaré.

L’ambassadeur du Royaume-Uni en Israël, Neil Wigan, s’est dit « dévasté » par l’attaque.

« Une telle violence contre des civils est méprisable », a-t-il déclaré.

Tor Wennesland, le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, a déclaré qu’il « condamnait fermement le meurtre de quatre civils israéliens ».

« Il n’y a aucune justification à la violence ou au terrorisme. Il n’y a rien d’héroïque dans le meurtre de civils et il n’y a aucune excuse pour louer de tels actes. Ils doivent être condamnés par tous. »

Le sénateur américain Ted Cruz a qualifié l’attaque de « mal absolu commis par un terroriste partisan d’ISIS [Etat islamique] ».

« L’Amérique se tient aux côtés d’Israël contre ces atrocités », a-t-il déclaré.

Les quatre victimes de l’attaque ont été nommées comme étant Doris Yahbas, 49 ans, mère de trois enfants, Laura Yitzhak, 43 ans, également mère de trois enfants, le rabbin Moshe Kravitzky, père de quatre enfants, et Menahem Yehezkel, 67 ans, qui avait quatre frères.

Les médias palestiniens ont identifié l’attaquant comme étant Mohammad Ghaleb Abu al-Qian, 34 ans, originaire de la ville bédouine de Hura dans le Neguev, qui avait déjà été condamné pour terrorisme dans le passé.

Abu al-Qian avait purgé quatre ans de prison pour avoir comploté pour rejoindre le groupe terroriste intégriste de l’État islamique en Syrie. Il a été libéré en 2019. La police a déclaré qu’il avait probablement agi seul lors de l’attaque de mardi.

Il a poignardé à mort trois des victimes et en a renversé une autre avec son véhicule.

Il a ensuite été confronté à un chauffeur de bus armé, qui a tenté de lui faire baisser son couteau, selon les images de la scène. L’agresseur s’est jeté sur le chauffeur, qui l’a abattu, aidé d’un deuxième civil israélien armé. Les premiers intervenants ont indiqué que l’agresseur au couteau était mort des suites de ses blessures par balle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...