Les familles des victimes du terrorisme en Israël demandent à rencontrer Trump
Rechercher

Les familles des victimes du terrorisme en Israël demandent à rencontrer Trump

100 parents ont signé une lettre exprimant leur inquiétude face aux intentions du président de faciliter les pourparlers avec les Palestiniens, faisant allusion aux paiements faits aux terroristes

Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, le 16 février 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)
Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, le 16 février 2017. (Crédit : Nicholas Kamm/AFP)

Plus de 100 membres de familles d’Israéliens assassinés dans des attentats terroristes ont demandé à rencontrer le président américain Donald Trump durant sa visite prévue en Israël la semaine prochaine.

Dans une lettre publiée lundi, les 103 signataires ont indiqué saluer cette visite mais ont fait part de leur préoccupation face au plan du président de faciliter les négociations entre Israël et l’Autorité palestinienne, citant les versements d’argent faits par l’AP aux terroristes condamnés.

« Comme cela a été largement mis en évidence, l’AP verse d’importantes sommes d’argent aux terroristes condamnés pour avoir assassiné des Israéliens innocents avec, parmi eux, ceux que nous aimions », dit la lettre.

« Alors que l’ampleur de ces versements est définie en fonction de la gravité du crime, les terroristes sont encouragés à commettre des actes extrêmes de cruauté et de barbarie. Cette politique immorale doit immédiatement cesser avant que ne débutent des pourparlers », est-il encore écrit.

Les familles critiquent un effort américain en 2013 qui avait été mené par le secrétaire-d’état de l’époque, John Kerry, en faveur de la reprise des négociations de paix, au cours duquel Israël avait libéré un certain nombre de terroristes condamnés afin de faire un geste envers les Palestiniens. Les familles indiquent que ces prisonniers ont été récompensés par une ‘indemnité de libération de prison’ – le prix du sang pour leurs actes terroristes », ajoutant qu’ils espèrent que « l’histoire ne se répétera pas ».

« Au vu de tout cela, nous vous soumettons donc une requête, celle de vous rencontrer, afin de partager avec vous nos points de vue et nos histoires. Nous sommes la voix des victimes du terrorisme et des familles endeuillées d’Israël et malheureusement, notre nombre et notre douleur sont immenses », écrivent les familles.

Elles indiquent que la victoire de Trump aux élections présidentielles « annonce une opportunité de changement » et qu’avec le « désir [du président] de rencontrer toutes les parties du conflit, nous vous appelons à nous rencontrer également, nous, les victimes du terrorisme et de la violence palestinienne qui ont mis fin à tant de vies depuis des décennies ».

Trump devrait arriver en Israël le 22 mai. Il rencontrera le président Reuven Rivlin et le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Le jour suivant, il s’entretiendra avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Le premier voyage de Trump à l’étranger en tant que président comprendra également des visites en Arabie saoudite et au Vatican. L’agenda a été délibérément établi pour « amener tous les différents pays, toutes les différentes religions, dans la lutte contre le terrorisme », a indiqué l’un de ses conseillers au début du mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...