Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Les fonds supplémentaires pour la guerre à Gaza approuvés avant le vote final

Les députés de l'opposition fulminent contre la forte hausse des fonds alloués au ministère des Implantations, sans lien avec la guerre, et les 98 millions de shekels pour l'identité juive

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Les esprits s'échauffent lors d'une audition de la commission des finances de la Knesset, le 12 décembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Les esprits s'échauffent lors d'une audition de la commission des finances de la Knesset, le 12 décembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La commission des finances de la Knesset a approuvé l’envoi en dernière lecture, en séance plénière, de la loi de finance rectificative pour 2023 et des crédits supplémentaires destinés à couvrir les frais de la guerre à Gaza et à la frontière libanaise.

Ce complément de budget s’élève à 25,9 milliards de shekels, qui s’ajoutent au budget initial 2023 et qu’ils portent à 510,6 milliards de shekels, hors service de la dette.

Mais certains de ces fonds supplémentaires suscitent la colère des députés de l’opposition, à commencer par la très forte augmentation du budget du polémique ministère des Implantations et des Projets nationaux, pour financer des projets sans lien avec la guerre.

La commission a versé dans le chaos lorsque les députés de l’opposition ont découvert qu’en dépit des affirmations véhémentes du ministre des Finances Bezalel Smotrich, lundi – à savoir que l’augmentation du budget du ministère des Implantations avait vocation à financer des mesures de sécurité en Cisjordanie – les 368 millions de shekels alloués au ministère n’étaient en rien destinés à financer de tels besoins.

Le député de Yesh Atid, Naor Shiri, a qualifié le ministre des Finances Bezalel Smotrich de « fils de menteur », en référence à des propos de Smotrich sur Netanyahu qui avaient fuité dans la presse. La députée travailliste Naama Lazimi a pour sa part dit que le parti HaTzionout Hadatit était un « ramassis de menteurs qui volent les fonds publics ».

Les auditions de la loi de finances rectificative en séance plénière de la Knesset commenceront mercredi et le vote du budget, en deuxième et troisième lectures, est prévu jeudi.

Le député de Yesh Atid, Naor Shiri, réagit avec colère aux postes du budget supplémentaire pour 2023 lors d’une audition de la commission des finances de la Knesset, le 12 décembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Ce complément de budget apportera au final 28,9 milliards de shekels de fonds pour les besoins de la guerre contre le Hamas et le Hezbollah et les coûts civils associés, soit 3 milliards de shekels de plus que les augmentations de dépenses autorisées. Ces crédits alloués à d’autres postes du budget général seront réaffectés à l’effort de guerre.

Ce complément de budget fera passer le budget total d’Israël 2023, service de la dette compris, à 636,6 milliards de shekels.

Dix-sept milliards de shekels sur les 28,9 milliards de fonds alloués à la guerre iront à des dépenses de sécurité telles que l’achat d’armes ou le versement de la solde des réservistes de Tsahal, et les 12 milliards restants serviront à financer les dépenses civiles.

Quelque 6,1 milliards de shekels permettront de prendre en charge l’hébergement des populations évacuées du nord et du sud d’Israël, l’aide financière aux personnes blessées lors de la guerre, la scolarisation des enfants des personnes déplacées et les mesures en faveur de l’emploi.

Les dispositifs de sécurité civile à l’intérieur d’Israël – fonds supplémentaires pour la police, les services pénitentiaires, les pompiers, les brigades de sécurité civile, les équipements d’urgence pour les autorités locales et les abris anti-bombes – bénéficieront d’un apport d’1,8 milliard de shekels

Un montant supplémentaire de 1,8 milliard de shekels servira à stimuler l’économie, à travers l’aide aux exploitations agricoles ou aux garderies et l’indemnisation des institutions culturelles sans oublier le « filet de sécurité » pour le transport maritime et l’aviation.

Les députés de la commission des finances de la Knesset votent sur le budget supplémentaire pour supporter les coûts de la guerre contre le Hamas à Gaza, le 12 décembre 2023. (Noam Moskowitz/Département du porte-parole de la Knesset)

Un milliard de shekels sera consacré au soutien du système de santé et des services de santé mentale, à l’achat de médicaments et au renforcement de la structure des hôpitaux contre les attaques de roquettes et de missiles.

Suite aux demandes formulées en commission par Lazimi, le député de Yesh Atid Vladimir Beliak et d’autres encore, lundi, les autorités du ministère des Finances ont détaillé la ventilation des 400 millions de shekels de fonds supplémentaires alloués au ministère des Implantations lors de l’audience de mardi.

Ces lignes budgétaires comprennent 98 millions de shekels pour le département de l’identité juive du ministère, l’un des trois – au bas mot – services officiels chargés de la question, 94 millions pour la Division des Implantations de l’Organisation sioniste mondiale, qui construit et développe de petites villes et des implantations dans tout le pays, y compris en Cisjordanie ; 70 millions pour les groupes d’activisme social ; 32 millions pour les académies prémilitaires et enfin 12 millions pour le service national, alternative au service militaire, sans oublier les 10 millions de shekels des fonds de réserve – prévus pour faire face aux situations de crise – qui pourraient servir à financer des mesures de sécurité en Cisjordanie mais n’ont pas encore été approuvés par le département juridique du ministère des Finances.

Lazimi, Beliak et le député travailliste Gilad Kariv ont fustigé le ministère des Implantations, dirigé par la ministre d’extrême droite Orit Strouk, département gouvernemental « créé de toute pièce », « politique », conçu pour acheminer des fonds vers l’électorat du parti HatZionout HaDatit de Smotrich et Strouk.

« Moins de 30 % des fonds destinés au ministère sont destinés à l’ensemble de la population israélienne. Tous les autres sont destinés à des causes sectorielles religieuses et sionistes purs et durs », a déclaré Kariv.

« Il est étonnant que cette bande de pirates ait boycotté les audiences de la commission des finances, et qu’elle tente aujourd’hui de faire passer tous ces postes budgétaires polémiques en l’espace de quelques heures. »

A l’antenne de la Douzième chaine, Strouk s’est opposée à l’examen minutieux des fonds supplémentaires destinés à son ministère, en particulier l’important budget de la direction de l’identité juive.

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich (à gauche) et le ministre des Missions nationales Orit Strock lors d’une réunion de faction de HaTzionout HaDatit dans l’implantation de Givat Harel en Cisjordanie, le 14 février 2023. (Crédit : Sraya Diamant/Flash90)

« Nous parlons d’un budget complémentaire de 30 milliards de shekels pour la guerre, et vous venez me parler de 100 millions ? », a-t-elle demandé.

« Avez-vous exigé des coupes dans tous les autres budgets sans rapport avec les combats ? Ou vous en prenez-vous seulement à celui de l’identité juive ?

Mme Strouk a déclaré que des coupes budgétaires seraient faites et que le budget 2024 serait « allégé », à commencer par ce qu’elle a qualifié de généreuses pensions de retraite des anciens officiers supérieurs de l’armée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.