Israël en guerre - Jour 197

Rechercher

Les frais de logement du Premier ministre ont beaucoup baissé sous Bennett-Lapid

Selon des données, moins de 270 000 dollars ont été dépensés pour les résidences de Bennett et Lapid en 2022 contre 685 000 dollars pour Netanyahu à Jérusalem et Césarée, en 2019

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid (à gauche), le nouveau Premier ministre de transition, et le Premier ministre sortant Naftali Bennett (à droite) à la Knesset, lors du vote pour dissoudre le Parlement en vue de nouvelles élections, le 30 juin 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid (à gauche), le nouveau Premier ministre de transition, et le Premier ministre sortant Naftali Bennett (à droite) à la Knesset, lors du vote pour dissoudre le Parlement en vue de nouvelles élections, le 30 juin 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Les dépenses faites à la résidence du Premier ministre sous les mandats de Naftali Bennett et de Yair Lapid ont été significativement plus basses que celles faites par Benjamin Netanyahu, selon des chiffres qui ont été rendus publics dimanche.

Mois d’un million de shekels ont été dépensés pour les résidences de Bennett et de Lapid en 2022 contre 2,5 millions de dollars pour la famille Netanyahu en 2019, selon des données transmises par le Bureau du Premier ministre suite à une requête qui avait été déposée devant le tribunal par le Mouvement pour la Liberté de l’information.

En 2022, la résidence du Premier ministre qui se trouve rue Balfour, à Jérusalem, était déjà en cours de rénovation (des travaux qui ne sont pas terminés) pendant la première partie de l’année – et le Premier ministre de l’époque, Bennett, avait décidé de continuer à vivre dans son habitation familiale de Raanana, une décision controversée.

Un grand nombre des dépenses faites par Bennett et Lapid semblent entrer dans le cadre de l’établissement d’une nouvelle résidence pour un Premier ministre en exercice ou dans le cadre de la transformation du foyer familial pour que cette dernière puisse être utilisée pour ses activités, en plus des frais de bouche et d’hospitalité.

Les données n’ont pas compris les coûts de rénovation visant à sécuriser les maisons, ni les coûts de la sécurité plus largement.

Les dépenses réalisées au domicile de Bennett en 2022 ont représenté un total de 471 419 shekels – sur cette somme, 137 000 shekels ont été dépensés dans le domaine alimentaire, environ 70 000 shekels ont servi à rénover son bureau, 20 000 shekels à acheter des meubles, 20 000 shekels à effectuer des travaux de peinture, 48 555 shekels à procéder à des travaux de rénovation de son parking et 26 640 shekels ont été utilisés pour rénover une zone de stationnement public.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse Sara lors de la cérémonie du 75e anniversaire du Jour de l’Indépendance, organisée au Mont Herzl, à Jérusalem, le 25 avril 2023. (Crédit : Kobi Gideon / GPO)

Comme l’habitation de Bennett avait été désignée comme résidence officielle, il n’y avait pas eu de séparation entre les dépenses relatives au domicile privé et celles relatives à sa fonction.

Après un reportage télévisé, au mois d’avril 2022, qui avait été consacré à l’argent qu’il dépensait pour acheter des plats à emporter – une alternative qu’il avait préférée à l’embauche d’un chef – le Premier ministre avait annoncé qu’il paierait de sa propre poche les frais de bouche de sa propre famille et qu’il n’utiliserait plus l’argent public pour la nourrir.

Quand Lapid était devenu Premier ministre à sa suite, le 1er juillet 2022, lui et son épouse avaient emménagé dans un appartement situé dans le complexe de la rue Balfour tout en passant encore du temps à leur domicile de Tel Aviv.

Pendant cette période, 53 000 shekels avaient été dépensés pour l’appartement qui était utilisé par le couple – 22 800 shekels pour les frais de nettoyage, 6 405 shekels en frais de bouche et en hospitalité et 1 500 shekels en blanchisserie, en plus de 1 230 shekels pour le salaire d’un président exécutif.

Lapid n’avait pas soumis les dépenses réalisées pour sa résidence de Tel Aviv à l’État.

Tandis que Bennett et Lapid ne vivaient pas à la résidence officielle de la rue Balfour, les factures avaient continué à s’accumuler, là-bas, pour les services basiques – un total de 218 000 shekels prenant notamment en compte l’électricité, l’eau et la taxe foncière.

Ainsi, la somme dépensée pour les résidences avait été approximativement de 743 000 shekels.

Pour comparer, les dépenses faites en 2019 pour la résidence officielle de Netanyahu, rue Balfour, et pour son domicile privé de Césarée avaient été de 2,5 millions de shekels, selon la chaîne publique Kan.

En 2020, le couple Netanyahu avait dépensé 1,85 million de shekels – un chiffre légèrement plus bas, peut-être en raison des limitations imposées aux rassemblements et aux événements dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

En 2021, quand Netanyahu avait quitté le pouvoir au mois de juin seulement, 1,4 million de shekels étaient sortis de la poche des contribuables pour assumer les frais de sa résidence familiale à Jérusalem et 239 000 shekels avaient été dépensés pour Césarée. Le domicile de Césarée en particulier avait entraîné des dépenses relativement élevées en termes de jardinage et de décoration florale.

Il y a donc eu une chute significative des dépenses de l’État pour les résidences du Premier ministre sous les mandats de Bennett et Lapid, quand on compare les chiffres à ceux qui avaient été enregistrés sous Netanyahu.

Dans un communiqué, la cheffe du Mouvement pour la Liberté de l’Information, Rachel Edri, a salué la décision qui avait été prise par Lapid de distinguer ses frais publics et privés.

« Après une décennie de dépenses phénoménales qui se sont élevées à des millions de shekels – des sommes sorties de la poche des contribuables – les dépenses de la résidence du Premier ministre ont été, pour la première fois, inférieures à un million de shekels », a dit Edri.

« De plus, il apparaît que le Premier ministre Yair Lapid s’est contenté de financer ses dépenses publiques sans exiger le remboursement de ses frais privés », a-t-elle continué.

« Ce que cela signifie, c’est que la transparence qui est promue par le Mouvement pour la liberté de l’information, avec pour objectif de mettre en place une norme de séparation entre dépenses publiques et dépenses privées, aide à protéger l’argent des contribuables », a-t-elle continué dans le communiqué.

La résidence du Premier ministre de la rue Balfour à Jérusalem. (Crédit : Yaakov Saar / GPO)

Les coûts devraient à nouveau s’élever alors que Netanyahu est revenu au pouvoir.

Au mois de février, la commission des Finances, à la Knesset, a approuvé une demande soumise par le Premier ministre qui a demandé l’octroi de fonds publics pour couvrir ses frais de logement dans deux résidences privées de la famille Netanyahu.

Sont concernées la résidence que possède Netanyahu à Jérusalem, rue Gaza, et l’habitation familiale de Césarée.

Netanyahu a demandé à la commission de reconnaître la maison familiale, rue Gaza, comme résidence officielle du Premier ministre pendant les travaux de rénovation et de remise aux normes en matière de sécurité de la rue Balfour. Il est difficile de dire pourquoi le couple n’a pas choisi de vivre dans l’appartement de Jérusalem qui était utilisé par Lapid et son épouse.

L’opposition avait attaqué la décision prise d’approuver cette hausse des dépenses, affirmant qu’elle démontrait que le gouvernement était détaché du quotidien du public qu’il doit servir se hâtant d’accorder des fonds au Premier ministre tandis que les citoyens, pour leur part, devaient faire face à l’inflation galopante et à un coût de la vie croissant.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.