Les Israéliens ont bravé le froid et la pluie pour célébrer le Nouvel An
Rechercher

Les Israéliens ont bravé le froid et la pluie pour célébrer le Nouvel An

Les médecins du Magen David Adom ont traité 51 personnes pour abus d'alcool pendant la nuit du réveillon

Des médecins soignent un patient le 31 décembre 2017. (Courtesy/Yissachar Weiss)
Des médecins soignent un patient le 31 décembre 2017. (Courtesy/Yissachar Weiss)

Des milliers d’Israéliens ont bravé le froid et la pluie pour célébrer la nouvelle année dans la nuit de dimanche soir à lundi.

Le service des urgences du Magen David Adom a déclaré avoir traité 51 personnes en état d’ébriété avancé, et 13 autres pour perte de connaissance, parmi des centaines d’autres traitées pour divers maux probablement sans rapport avec les douze coups de minuit annonçant 2018.

Bien que la Saint-Sylvestre ne soit pas officiellement célébrée en Israël, de nombreux Israéliens laïques font la fête pour marquer la fin de l’année civile, connue localement sous le nom de « Sylvester » – le 31 décembre étant l’anniversaire de la mort du pape Sylvester Ier.

En mesure préventive contre les réjouissances attendues, des unités supplémentaires d’application de la loi, des unités spéciales de patrouille et la police des frontières ont été déployés dimanche pour patrouiller les centres-villes.

La police de la circulation et les bénévoles étaient également déployés pour effectuer des contrôles d’alcoolémie sur les conducteurs.

Les températures ont terriblement chutées (entre 4 et 10° Celsius) à travers une grande partie du pays lundi, avec des averses tombant du nord vers la région de Tel Aviv.

La Galilée connaît quelques-unes des plus fortes précipitations de la saison, avec des tempêtes dans le nord du pays et des chutes de neige sur le plateau du Golan, fermant l’accès au mont Hermon.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...