Rechercher

Les mercenaires de Wagner étalent impunément leurs exactions sur TikTok

Quelque 500 vidéos liées au groupe Wagner, dont deux mettant en scène l’assassinat d’hommes présentés comme des “traîtres”, circulent librement

Des pompiers ukrainiens entourent des bâtiments fortement endommagés après une attaque russe à la roquette dans le centre de Kharkiv, en Ukraine, le 6 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Andrii Marienko)
Des pompiers ukrainiens entourent des bâtiments fortement endommagés après une attaque russe à la roquette dans le centre de Kharkiv, en Ukraine, le 6 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Andrii Marienko)

TikTok, réseau social très prisé par les jeunes, hébergerait environ 500 vidéos liées au groupe paramilitaire russe Wagner, selon le webzine Meduza, se basant sur une étude de l’entreprise NewsGuard. Deux vidéos, qui circulent librement, mettent en scène l’assassinat d’hommes présentés comme des « traîtres », a indiqué le journal français Courrier international.

Outre la plateforme chinoise TikTok, les vidéos ont circulé largement sur Telegram, réseau prisé par Wagner.

Selon le média en ligne russe Meduza, basé en Lettonie, l’entreprise américaine NewsGuard, spécialisée dans la traque de la désinformation sur Internet, a pu identifier dans son rapport de novembre des « centaines de vidéos » circulant sur TikTok faisant l’apologie de Wagner et de leurs méthodes barbares. Elles indiquent aussi la marche à suivre pour rejoindre la milice.

Les séquences, qui portent des hashtags liés à Wagner, auraient été vues près d’un milliard de fois. Pourtant, les règles d’utilisation de TikTok « interdisent la diffusion de contenus incitant à la violence et contenant des menaces, des attaques et des propos haineux contre des personnes en raison de leur nationalité », indique Meduza.

Les deux vidéos particulièrement violentes font figure de « carte de visite » de Wagner, et circulent particulièrement. La première date de 2017 et montre l’assassinat d’un prisonnier en Syrie – qui a probablement fait défection de l’armée de Bachar El-Assad – avec une massue. La seconde montre l’assassinat, là aussi par un coup de massue, d’un ex-détenu recruté par Wagner. L’homme, capturé par l’armée ukrainienne, a témoigné à visage découvert des méthodes du groupe paramilitaire dans la presse ukrainienne, avant de se retrouver de nouveau entre les mains de Wagner, probablement suite à un échange.

Photo d’illustration : Le logo de l’application de réseau social TikTok sur l’écran d’un téléphone mobile, le 13 avril 2020. (Crédit : Olivier DOULIERY / AFP)

Si Evgueni Prigojine, oligarque qui dirige Wagner, a nié l’implication de son groupe dans cette exécution, il s’est félicité du sort de Noujine, le qualifiant de « traître qui a eu ce qu’il méritait ».
14 vidéos du meurtre de l’ancien soldat circuleraient sur TikTok, certaines totalisant jusqu’à 900 000 vues.

La vidéo en Syrie est elle devenue une sorte de mème vantant les « exploits » de Wagner, selon Meduza.

NewsGuard explique que la majorité des 500 vidéos de Wagner qui circulent sur le réseau social chinois appellent ouvertement au meurtre des Ukrainiens, qualifiés systématiquement de « nazis ». Une quinzaine d’entre elles sont de véritables clips vidéo, de « qualité professionnelle ».

Alors que les terroristes du groupe État islamique privilégiaient eux il y a quelques années Twitter et leurs propres canaux pour diffuser leurs images de propagande et les vidéos de leurs exécutions, Wagner semble ainsi préférer TikTok, démontrant une évolution dans le secteur des réseaux sociaux et des moyens de communication des groupes paramilitaires et terroristes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.