Les voitures autonomes font leurs premiers pas sur les routes d’Israël
Rechercher

Les voitures autonomes font leurs premiers pas sur les routes d’Israël

General Motors effectue des essais avec un véhicule supposé être la Cadillac Super Cruise semi-autonome

Au volant de la CT6 (Capture d'écran YouTube)
Au volant de la CT6 (Capture d'écran YouTube)

Des voitures autonomes ont fait des incursions sur les routes d’Israël, y compris sur une autoroute de Tel Aviv.

Lors d’une conférence automobile organisée la semaine dernière par la Chambre de Commerce de Tel Aviv et le quotidien économique Globes, Gil Golan, directeur du Centre Technique Avancé de General Motors en Israël [Advanced Technical Center], a révélé que l’ATC effectuait ces dernières semaines des essais de véhicules sans conducteur sur plusieurs routes en Israël.

L’un des essais comprenait une promenade le long de l’autoroute Ayalon de Tel Aviv, et parmi les passagers se trouvait le scientifique en chef du ministère des Transports, le Dr Shay Sofer.

Golan n’a pas précisé quel modèle GM son centre utilise pour ses expériences sans conducteur, mais Globes a indiqué qu’il s’agissait probablement d’une version avancée du CT6 Super Cruise de Cadillac – un véhicule semi-autonome qui se met en mode autonome sur l’autoroute et qui est déjà en vente aux États-Unis. Sur route, la Super Cruise CT6 est équipée d’un système de freinage, d’accélération et de direction, avec comme seule exigence que le conducteur garde un œil sur la route, prêt à reprendre le volant en cas de problème.

Bien que M. Golan ne précise pas l’origine de la technologie Super Cruise, il est probable qu’au moins une partie de cette technologie ait été mise au point dans les installations qu’il dirige. GM exploite l’ATC basé à Herzliya depuis 1995 et compte aujourd’hui plus de 300 employés.

« Nous avons commencé à travailler en Israël il y a près de 20 ans avec quelques projets limités, mais nous avons augmenté nos activités ici en 2007, et depuis, nous ne cessons de croître », a déclaré Golan au Times of Israel en 2013. Israël est un lieu très important pour GM, a-t-il précisé.

Parmi les technologies développées au sein de l’ATC figurent celles qui sont nécessaires pour motoriser des véhicules comme le nouveau CT6 ainsi que les véhicules entièrement autonomes qui feront partie de l’avenir du transport.

« Les technologies qui équiperont les véhicules autonomes, y compris la détection intelligente, l’imagerie visuelle, l’interface homme-machine, les communications wifi et 4G/LTE, et une grande partie de cela se fait dans nos installations d’Herzliya, en collaboration avec les autres installations de R&D de GM dans la Silicon Valley », a déclaré Golan. « Pour rester à la pointe du marché, il faut être polyvalent, et l’ATC israélien aide la compagnie à l’être. »

Lors d’une réunion-débat organisée la semaine dernière, Golan a déclaré qu’il n’y avait « aucun moyen d’arrêter » l’avenir de la conduite autonome. En plus de la progression dans les véhicules autonomes viendra une conversion progressive à des moteurs entièrement électriques, a-t-il dit, avec l’électricité pour alimenter les véhicules qui sera moins cher grâce aux systèmes d’énergie solaire sur le toit des véhicules qui sont conçus pour alimenter et recharger les batteries pendant le fonctionnement d’un véhicule.

Israël est devenu au cours des dernières années un centre de technologie automobile, en particulier dans le domaine du développement de véhicules autonomes. Outre GM, des fabricants tels que Toyota, Skoda, Fiat, Ford, Honda, Honda, Renault-Nissan, Volvo, BMW, Hyundai, et d’autres ont des centres de R&D en Israël ou ont développé des partenariats avec des entreprises israéliennes pour développer des technologies pour les véhicules autonomes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...