L’hélicoptère de Kohavi a subi une panne de moteur, tombant à 30 mètres du sol
Rechercher

L’hélicoptère de Kohavi a subi une panne de moteur, tombant à 30 mètres du sol

Les militaires rapportent que l'équipage a réussi à faire voler l'hélicoptère vers la base voisine ; la vie de Kohavi et des autres officiers n’auraient pas été en danger

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

L'ambassadeur israélien aux Nations unies Danny Danon, à gauche, avec le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, au centre, et l'adjoint au chef d'État-major Aviv Kohavi, dans un hélicoptère, étudient la situation à la frontière entre Gaza et Israël, le 30 août 2017. (Crédit : Israel UN/Shlomi Amsalem)
L'ambassadeur israélien aux Nations unies Danny Danon, à gauche, avec le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, au centre, et l'adjoint au chef d'État-major Aviv Kohavi, dans un hélicoptère, étudient la situation à la frontière entre Gaza et Israël, le 30 août 2017. (Crédit : Israel UN/Shlomi Amsalem)

Un hélicoptère de transport avec à son bord le chef d’état-major de l’armée a fait face à un dysfonctionnement technique dans les airs la semaine dernière, le forçant à effectuer un atterrissage d’urgence sur une base voisine après avoir chuté à quelque 30 mètres du sol, selon une information de la télévision.

L’armée israélienne, qui a confirmé l’incident, a déclaré que celui-ci n’avait pas mis en danger la vie des militaires. Cependant, la Douzième chaîne, qui a rapporté en premier l’information, a déclaré que l’incident avait presque conduit à une « catastrophe » en raison d’une mauvaise gestion de la situation par l’équipage.

Selon l’armée, l’un des moteurs de l’hélicoptère Black Hawk a connu un « dysfonctionnement technique » lors du transport du chef d’état-major Aviv Kohavi et d’autres officiers de haut-rang.

« Les actions immédiates entreprises par l’équipage leur ont permis de gérer le dysfonctionnement en toute sécurité, et à aucun moment il n’y a eu de menace pour la vie des passagers », a déclaré l’armée.

Photo d’illustration : Un hélicoptère UH-60 Black Hawk hélitreuille un membre de l’unité 669 de recherche et de secours en 2013. (Crédit : Ofer Zidon/Flash90)

Cependant, selon la Douzième chaîne, l’équipage de conduite n’a pas réagi correctement, arrêtant le moteur en fonctionnement et non celui en panne, causant une grande perte d’altitude – les faisant tomber jusqu’à environ 30 mètres du sol – avant qu’ils ne corrigent leur erreur, permettant à l’appareil de se stabiliser.

L’hélicoptère, qui transportait Kohavi depuis la Knesset à Jérusalem vers une base militaire non identifiée, a pu atterrir à la base aérienne de Tel Nof dans le centre d’Israël, à partir duquel un deuxième hélicoptère l’a transporté pour terminer le reste du trajet, a rapporté l’armée.

L’armée a déclaré que l’incident faisait l’objet d’une enquête.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...