Rechercher

L’Iran annonce des manœuvres militaires près de l’Azerbaïdjan vendredi

Il s'agit "d'exercices de préparation au combat des forces terrestres dans cette région", a précisé un général, sans donner de détails sur le lieu et la durée des manoeuvres

L’Iran va lancer des manoeuvres militaires vendredi dans le nord-ouest du pays, près de sa frontière avec l’Azerbaïdjan, malgré les critiques de Bakou.

« Les manoeuvres qui vont commencer vendredi impliqueront des unités blindées, ainsi que de l’artillerie et des drones, en plus d’hélicoptères militaires », a précisé le commandant des forces terrestres de l’armée, le général Kioumars Heydari, cité par l’agence officielle Irna.

Il s’agit « d’exercices de préparation au combat des forces terrestres dans cette région », a-t-il ajouté, sans donner de détails sur le lieu et la durée des manoeuvres.

Lundi, lors d’un entretien avec l’agence de presse turque Anatolie, le président azerbaïdjanais Ilham Alyiev s’était dit étonné de manoeuvres militaires iraniennes.

« Chaque pays peut effectuer n’importe quel exercice militaire sur son propre territoire. C’est son droit souverain », a déclaré M. Alyiev. « Mais pourquoi maintenant, et pourquoi à notre frontière ? »

Réagissant à ces propos, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Saïd Khatibzadeh avait affirmé mardi que l’Iran prendrait « toutes les mesures qu’il jugerait nécessaires pour sa sécurité nationale ».

Il avait ajouté que « l’Iran ne tolérera pas la présence du régime sioniste (Israël, NDLR) près de ses frontières », en allusion aux bonnes relations entre l’Azerbaïdjan et Israël, pays ennemi de l’Iran.

L’Azerbaïdjan, qu’une guerre de six semaines a opposé à l’Arménie en septembre 2020, s’est armé sans compter ces dernières années, notamment auprès de l’Etat hébreu.

L’Iran et l’Azerbaïdjan partagent une frontière de près de 700 km et entretiennent de bonnes relations.

Environ 10 millions de personnes de langue azérie vivent en Iran.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...