Lisbonne: Un monument honorera le consul ayant sauvé 10 000 Juifs français
Rechercher

Lisbonne: Un monument honorera le consul ayant sauvé 10 000 Juifs français

Aristides de Sousa Mendes, qui a délivré des visas pour le Portugal à des milliers de personnes durant la Shoah, entrera dans le Panthéon honorant les plus grandes figures du pays

Aristides de Sousa Mendes (Capture d'écran : YouTube)
Aristides de Sousa Mendes (Capture d'écran : YouTube)

JTA – Aristides de Sousa Mendes, un diplomate portugais qui a sauvé des milliers de Juifs pendant la Shoah, fera bientôt l’objet d’un monument dans un site de Lisbonne célébrant les plus grandes figures du pays.

Le Parlement a décrété cet honneur à l’unanimité au début du mois à l’Assemblée nationale. Le monument sera érigé au Panthéon national, une ancienne église.

« Aristides Sousa Mendes, en tant que figure historique héroïque, fait partie du patrimoine national du Portugal », peut-on lire dans la résolution. « Héritage moral pour tous, son héritage est pour l’ensemble de la société civile et surtout un exemple vertueux pour les générations futures ».

En 1940, Aristides Sousa Mendes était consul à Bordeaux, où il a accordé des visas aux Français fuyant l’avancée nazie. On estime qu’il a sauvé 30 000 personnes, dont 10 000 Juifs.

Après ses actions à Bordeaux, le consul a été suspendu et renvoyé du service diplomatique du Portugal, alors une dictature dirigée par Antonio de Oliveira Salazar.

Cependant, Aristides Sousa Mendes a été réhabilité à titre posthume et reconnu comme un Juste parmi les Nations – un titre conféré au nom de l’État d’Israël par le musée de la Shoah de Yad Vashem à Jérusalem aux non-Juifs ayant risqué leur vie pour sauver des Juifs pendant le génocide.

Mort en 1954, il a été le premier diplomate à recevoir ce titre, à titre posthume, en 1966.

Il a reçu plusieurs distinctions dans son pays natal, le Portugal, notamment de la compagnie aérienne nationale TAP qui, en 2014, a baptisé un avion en son honneur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...