L’université Ben Gurion met en place une technique pour collecter l’urine des bébés
Rechercher

L’université Ben Gurion met en place une technique pour collecter l’urine des bébés

Une mini-révolution pour les parents et les équipes médicales !

Des bébés à l'hôpital Bikur Holim de Jérusalem. Illustration. (Crédit : Flash90)
Des bébés à l'hôpital Bikur Holim de Jérusalem. Illustration. (Crédit : Flash90)

Comme tous les parents peuvent l’attester, les tentatives répétées de récupérer un échantillon d’urine d’un bébé qui ne sait pas contrôler sa vessie peuvent être frustrantes, fastidieuses, et une véritable perte de temps.

Le fait que les plus jeunes enfants ne puissent pas délivrer les échantillons désirés à la demande est stressant pour les équipes médicales, ainsi que pour le patient, et la famille fait tout ce qui est possible afin d’obtenir cette urine à tout prix.

Les chercheurs de l’Université Ben Gurion ont développé une solution simple pour éviter ce stress.

La méthode classique pour acquérir un échantillon d’urine est d’appliquer un sac plastique dans l’aine et d’attendre patiemment une émission spontanée et involontaire pour permettre la collecte de l’urine.

Seulement, la mission est compliquée par la dissimulation du sac à l’intérieur d’une couche opaque.

Combien de fois est-ce-qu’il faut vérifier le sac pour voir s’il a été rempli ? Est-ce-que le sac peut rester en position malgré les manipulations répétées ?

Le docteur Sody Naimer et Ilia Volkov suggèrent une méthode pour modifier cette pratique hautement inefficace. Leur technique implique de couper une simple entaille en haut et sur le devant, de la couche et de de tirer le sac collecteur à travers l’ouverture créée.

Leur idée, qui sera publiée dans le Journal of Pediatric Emergency Care, permettra la protection offerte par la couche contre la dispersion des selles, tout en exposant le sac attaché à l’extérieur pour que son contenu puisse être visuellement vérifié à tout moment.

L’adoption de cette simple procédure peut diminuer la perte de temps et augmenter le succès de la récupération d’échantillon. Les auteurs espèrent qu’après avoir gagné de l’expérience avec cette technique, une étude formelle de contrôle comparatif sera entreprise pour prouver son efficacité et sa valeur réelle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...