Lyon : 77 ans après, deux sœurs juives retrouvent la famille qui les a sauvées
Rechercher

Lyon : 77 ans après, deux sœurs juives retrouvent la famille qui les a sauvées

Pendant la Shoah et l’occupation de la France, Cécile et Renée Zegman, deux sœurs juives, et leur famille ont été sauvées à Lyon par un policier qui leur a fourni des faux papiers

La Grande Synagogue de Lyon. (Crédit : CC BY Alain Lorange/Wikipedia)
La Grande Synagogue de Lyon. (Crédit : CC BY Alain Lorange/Wikipedia)

L’histoire a démarré pendant la guerre et a connu un heureux rebondissement il y a quelques jours, a rapporté le journal Actu Lyon.

Pendant la Shoah et l’occupation de la France, Cécile et Renée Zegman, deux sœurs juives, et leur famille ont été sauvées à Lyon par un policier qui leur a fourni des faux papiers.

77 ans plus tard, les deux femmes ont voulu retrouver les descendants de leur sauveur, après avoir participé l’été dernier à une cérémonie en hommage aux déportés de la prison Montluc, les derniers déportés de Lyon en 1944.

L’homme qui habitait dans l’ancienne maison du policier n’appartenait pas à sa famille. Mais il s’est proposé de les aider et a écrit, pour ce faire, à la Direction départementale de la sécurité publique, qui les a redirigés vers la Société lyonnaise d’histoire de la police, qui a lancé un appel à témoins sur Facebook et dans le journal Le Progrès.

Après avoir reçu des dizaines de témoignages, l’un d’entre eux s’est avéré être celui d’un petit-fils d’un collègue du policier.

Le sauveur s’est avéré être Armand Collier, gardien de la paix à Villeurbanne. Un généalogiste s’est proposé pour aider à reconstituer son arbre généalogique, et un petit-fils de l’homme a pu être retrouvé.

Ce dernier a accepté de s’entretenir avec les deux sœurs, qui ont ouvert une demande à Yad Vashem pour que le policier soit reconnu comme Juste parmi les Nations.

Selon la Société lyonnaise d’histoire de la police, il est impossible de déterminer si Armand Collier a également sauvé d’autres Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...