Macron n’aime pas les « relents » de l’évocation de son passé chez Rothschild
Rechercher

Macron n’aime pas les « relents » de l’évocation de son passé chez Rothschild

Le président français a pointé "des relents de choses que j'aime pas beaucoup, parce que derrière, ça s'appellerait la banque Dupont il y aurait certainement moins d'arguments"

Le président français Emmanuel Macron  durant son discours à l'Assemblée générale annuelle de l'ONU au siège des Nations unies, de New York, le 25 septembre 2018 (Crédit : AFP PHOTO / Ludovic MARIN
Le président français Emmanuel Macron durant son discours à l'Assemblée générale annuelle de l'ONU au siège des Nations unies, de New York, le 25 septembre 2018 (Crédit : AFP PHOTO / Ludovic MARIN

Dans le cadre du Grand débat national, Emmanuel Macron sillonne la France, et répond aux questions de citoyens à qui il fait face lors de réunions publiques.

C’est lors d’une de ces réunions, qui se tenait à Bourg le péage le 24 janvier dernier, et alors qu’il détaillait les conditions d’accès aux prêts, qu’une personne l’a interpellé « lui reprochant son passé à la banque Rothschild, » rapporte LCI.

Reprenant un thème, celui du candidat venant de la société civile, qu’il avait déjà abordé lors de sa campagne présidentielle, Macron réplique alors : « Moi, j’ai aucun problème. Il se trouve que j’ai eu une vie, avant (…). Ça, c’est formidable ! J’ai changé de vie, j’ai été élu par les Français et je serais ravi que beaucoup de gens qui ont une vie d’entrepreneur ou ailleurs, s’engagent dans la politique ».

Mais il poursuit, croyant deviner dans l’intention de son interlocuteur autre chose que le reproche d’avoir travaillé dans une banque : « des relents de choses que j’aime pas beaucoup, parce que derrière, ça s’appellerait la banque Dupont [et pas la banque Rothschild], il y aurait certainement moins d’arguments, et ça ne me plaît pas, dans votre réflexion ».

Pendant la campagne présidentielle, le candidat Macron avait déjà été ciblé par une caricature, reprenant des codes antisémites et diffusée par Les Républicains (LR).

A six semaines du premier tour de l’élection présidentielle, le parti du candidat François Fillon avait publié le 10 mars sur son compte Twitter une infographie intitulée « La Vérité sur la galaxie Macron », qui représentait l’ancien banquier d’affaires, en costume-cravate et en haut-de-forme avec un nez crochu, un cigare et une faucille rouge.

Plus récemment, à l’occasion des protestations des gilets jaunes, certains manifestants ont été filmés portant des pancartes et scandant des slogans décrivant le président français Emmanuel Macron comme étant tour à tour une « pute des Juifs » et leur « marionnette ».

Ces attaques s’intègrent dans un contexte où, selon des chiffres dévoilés en novembre dernier par le Premier ministre Edouard Philippe, les actes antisémites au mois de novembre 2018 étaient en hausse de 69 % par rapport à l’année précédente.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...