Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Malade, la pianiste juive de renom Martha Argerich annule de nouveaux concerts

Enfant prodige, Martha Argerich, capable dès l'âge de 3 ans de reproduire au piano une mélodie entendue, a donné son premier concert avec orchestre à 8 ans

La pianiste juive argentine Martha Argerich à la Maison Blanche, le 4 décembre 2016 à Washington, DC. (Crédit : CHRIS KLEPONIS / AFP)
La pianiste juive argentine Martha Argerich à la Maison Blanche, le 4 décembre 2016 à Washington, DC. (Crédit : CHRIS KLEPONIS / AFP)

La pianiste virtuose juive Martha Argerich a annulé de nouveaux concerts en Autriche et en Allemagne en août pour cause de maladie, ont annoncé lundi les organisateurs.

Âgée de 82 ans, Martha Argerich, née à Buenos Aires et naturalisée suisse, devait participer à une tournée estivale du West-Eastern Divan Orchestra, une formation fondée par le célèbre chef d’orchestre Daniel Barenboim en 1999, qui réunit des musiciens israéliens et arabes.

La semaine dernière, elle avait déjà annulé deux engagements, à Cologne (ouest) et au festival de Lucerne en Suisse pour des raisons médicales, mais avait « espéré une guérison rapide » qui lui aurait permis de poursuivre la tournée, ce qui n’a finalement pas été le cas, indiquent les organisateurs dans un communiqué.

Elle sera de nouveau remplacée par l’Allemand d’origine russe Igor Levit pour les concerts prévus les 17 et 19 août, respectivement au festival de Salzbourg (Autriche) et à Berlin.

Enfant prodige, Martha Argerich, capable dès l’âge de 3 ans de reproduire au piano une mélodie entendue, a donné son premier concert avec orchestre à 8 ans. Ses grands-parents maternels étaient des juifs russes.

En 1955, elle déménage pour l’Europe avec sa famille où elle progressera auprès des plus grands pianistes du continent.

Au début des années 2000, elle avait surmonté un cancer. En 2017, elle avait déjà dû annuler une série de représentations pour raisons de santé.

Le chef d’orchestre israélo-argentin Daniel Barenboim stands au Staatsoper de Berlin, le 29 septembre 2017. (Crédit : Bernd von Jutrczenka/dpa via AP)

Son destin n’est pas sans rappeler celui de l’Israélo-Argentin Daniel Barenboim, phénomène de la musique lui aussi depuis sa tendre enfance, pianiste prodige et chef d’orchestre boulimique.

Âgé de 80 ans, ce fils de professeur de piano apprend à jouer dès 5 ans et donne son premier concert à 7 ans.

Atteint d’une maladie neurologique, M. Barenboim avait annoncé début janvier sa démission pour raison de santé de l’Opéra de Berlin, qu’il dirigeait depuis 30 ans.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.