Rechercher

Naufrage aux Galapagos : 4 morts et plusieurs disparus, 3 Israéliens secourus

Le ministère des Affaires étrangères assure qu’aucun Israélien n’a trouvé la mort dans le naufrage, au large des côtes de l’Équateur

Des pompiers et Marins transportent un corps retrouvé en mer à Puerto Ayora sur l’île de Santa Cruz, dans les îles Galapagos, le 26 septembre 2022, après le naufrage d’un bateau avec des touristes à bord, dans l’archipel situé à 1000 km au large de l’Équateur, dans l’océan Pacifique. (Crédit : Carlos Villalba/AFP)
Des pompiers et Marins transportent un corps retrouvé en mer à Puerto Ayora sur l’île de Santa Cruz, dans les îles Galapagos, le 26 septembre 2022, après le naufrage d’un bateau avec des touristes à bord, dans l’archipel situé à 1000 km au large de l’Équateur, dans l’océan Pacifique. (Crédit : Carlos Villalba/AFP)

Au moins quatre personnes sont mortes et plusieurs sont toujours portées disparues, après le naufrage d’un bateau équatorien au large des îles Galapagos, dans l’océan Pacifique, ont annoncé lundi des responsables équatoriens. Trois Israéliens figurent dans la liste des dizaines de personnes secourues.

Le ministère équatorien des Affaires étrangères a, dans un premier temps, identifié les victimes comme étant deux Équatoriens, un Colombien et un Américano-Israélien.

Mais la Douzième chaîne, s’appuyant sur les déclarations du ministère israélien des Affaires étrangères, assure que la victime américaine n’avait pas de passeport israélien.

Le ministère équatorien a déclaré travailler avec le consulat de ces pays pour « leur apporter tout le soutien nécessaire ».

L’identité des victimes n’a pas été révélée.

Il y avait 37 personnes à bord du bateau, dont trois ressortissants israéliens ainsi que des ressortissants allemands, espagnols, américains et suisses, a déclaré un responsable local.

Les informations font état de quatre passagers toujours portés disparus et de 30 personnes, dont les passagers israéliens, secourues et mises en sécurité par les services d’urgence.

Le bateau transportait des passagers entre Santa Cruz et l’île Isabela, ont précisé les services d’urgence.

Des pompiers et marins arrivent à Puerto Ayora sur l’île de Santa Cruz, avec un corps récupéré en mer, dans les Îles Galapagos, le 26 septembre 2022, après le naufrage d’un bateau. (Crédit : Carlos Villabla/AFP)

« Les conditions en mer étaient difficiles hier, ce qui pourrait expliquer l’accident », a déclaré aux médias Angel Yanez, maire de l’île de Santa Cruz, qui fait partie de l’archipel.

La chaîne de télévision Teleamazonas a expliqué que le bateau était à court de carburant et souffrait d’avaries mécaniques.

D’autres voix s’élèvent, qui pointent du doigt l’équipage, affirmant que le bateau transportait plus de passagers que ce qu’il était autorisé à faire.

La capitainerie du port de Santa Cruz a indiqué que la plupart des personnes à bord du bateau ne portaient pas de gilets de sauvetage et que le bateau naviguait trop vite.

L’archipel, situé à environ 1 000 kilomètres au large des côtes équatoriennes, fait partie du patrimoine mondial naturel. Très prisé des touristes, il aurait inspiré au naturaliste anglais Charles Darwin sa fameuse théorie de l’évolution.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...