Netanyahu se félicite du sommet Trump-Kim en pensant à l’Iran
Rechercher

Netanyahu se félicite du sommet Trump-Kim en pensant à l’Iran

Donald Trump et Kim Jong Un ont eu un tête-à-tête à Singapour qui a abouti à la signature d'une déclaration sur la question de l'arsenal nucléaire de la Corée du Nord

Capture d'écran de la vidéo d'une interview donnée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la BBC à Londres, et diffusée le 7 juin 2018. (BBC)
Capture d'écran de la vidéo d'une interview donnée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la BBC à Londres, et diffusée le 7 juin 2018. (BBC)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a félicité mardi le président américain Donald Trump après sa rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et estimé que la politique des Etats-Unis portait aussi ses fruits sur le nucléaire iranien.

« Je félicite le président Trump pour le sommet historique de Singapour qui constitue un pas important dans les efforts pour dénucléariser la péninsule coréenne », a affirmé M. Netanyahu dans une brève intervention à la télévision.

« Le président Trump a également adopté une position offensive contre la tentative de l’Iran de se doter de l’arme nucléaire et son agressivité au Moyen-Orient, ce qui a affecté déjà l’économie iranienne », a-t-il ajouté.

Les États-Unis se sont retirés le 8 mai de l’accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015 à Vienne.

La réimposition de sanctions américaines contre l’Iran commence à faire fuir les investisseurs étrangers revenus dans le pays après 2015.

Téhéran est accusé par ses détracteurs, au premier rang desquels Israël et les Etats-Unis, de chercher à se doter de l’arme nucléaire. La République islamique dément de longue date, assurant que son programme est uniquement civil.

Le leader nord-coréen Kim Jong Un, à gauche, marche aux côtés du président américain Donald Trump au début de leur sommet historique Etats-Unis-Corée du Nord, au Capella Hotel, sur l’île de Sentosa de Singapour, le 12 juin 2018 (Crédit : AFP PHOTO / SAUL LOEB)

L’Agence internationale de l’énergie nucléaire (AIEA) a certifié à plusieurs reprises que Téhéran respectait l’accord.

Donald Trump et Kim Jong Un ont eu mardi un tête-à-tête historique à Singapour qui a abouti à la signature d’une déclaration commune sans percée majeure sur la question cruciale de l’arsenal nucléaire de la Corée du Nord.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...